Ghisoni, 2017 et 1975

Ces images de différentes époques sont combinées dans un montage vidéo sur le thème de « Ghisoni ». Je commence avec des photos prises cet été 2017 et quelques clichés de 2016 qui montrent des vues du village et quelques images de fête. Le Pin Fourchu il y a quelques années encore resplendissant et plus loin dans le temps Ninon de Toussaint filmée en VHS en 1985 ou 86. De cet été j’ai aussi ajouté une courte vidéo filmée dans le défilé de l’Inzecca. Le bonus 1975 est une petite surprise découpée dans un film de famille en super8, mon père avait filmé ses copains à la pétanque sur la place. Voilà donc un condensé de presque 6 minutes de Ghisoni, avec toute mon affection pour mon cher village et ses habitants. Bises, Cathy.

Je recommande de cliquer sur HD dans les paramètres avant de visionner.

Vidéo du défilé de l’Inzecca filmée en début de l’été 2017

Neptune en 360°

Le Pin Fourchu

Ghisoni village, mont Kyrie 2017.

Saint Antoine

On m’avait dit « tu auras du mal à faire de belles photos » On m’avait dit » ce village n’en est pas un et ne ressemble à rien » Pourtant j’y ai trouvé des merveilles.
Je vous invite à regarder sur les côtés de la route qui traverse le village car Saint Antoine n’est pas juste une ligne droite entre la montagne et la mer, ce hameau a des charmes cachés qu’il faut savoir cueillir. Forcément bien des commerces ont fermé, et en bonne radoteuse je ne vous apprends rien en disant que c n’est plus comme avant! Je me souviens des glaces de chez Tantine qui n’était pas du tout la tante de tout le monde mais juste de quelques uns, et de nos jeux dans cette petite cour. Je n’ai pas connu le restaurant mais mes parents m’en ont parlé. Les témoignages du passé jonchent nos jardins, comme partout certains abandonnés et d’autres bien entretenus, et les maisonnettes fours bergeries caves et pressoirs sont encore visibles si on sait où regarder. Le gros chêne sous lequel les anciens s’asseyaient pour parler est toujours là, plus de banc dessous mais l’arbre est toujours là. Certaines maisons ont disparu, chez Jeanne qui avait toujours un peu de chocolat à offrir à qui venait la voir il y aura bientôt une nouvelle petite chapelle. Entre chez Thomas et le Bar « Farniente » le fantôme de la maison ou vécût un de mes ancêtres remplit de son vide immense un espace surréaliste aux apparitions de cheminées suspendues, à une époque là je jouais souvent. Le long de la route il n’y a ni muret pour s’asseoir à l’ombre et si peu d’ombre de toute façon que de prime abord ce hameau semble irréel, comme un mirage sur la route. Pourtant ici les gens sont aussi réels qu’ailleurs et l’âme du village est là tapie derrière cette apparente réserve avec toute la gentillesse des personnes qui y vivent, il suffit de les connaître eux aussi et d’aller à leur rencontre.
Voilà les photos, certaines sont de la semaine dernière d’autres ont quelques années.
Avec toute mon affection et de chaleureuses pensées pour ces chers disparus qui ont construit notre village.

#ghisonaccia #ghisoni #saintantoine