Dame Nature a parlé, ça déborde!

Dame Nature a parlé, noblesse oblige on devra trier 😉

Dame nature a parlé, ça déborde!

Ces dernières semaines j’ai écouté les gens, ceux qui se plaignent que les gens ne trient pas, ceux qui se plaignent de devoir trier, ceux qui ne trient qu’à moitié et qui se plaignent que ça ne suffise pas, ceux qui se plaignent des élus quels qu’ils soient et qui font le contraire de ce qu’ils demandent même si c’est stupide, ceux qui ont la flemme tout court, et même ceux qui ne sont pas au courant! Bref tout le monde se plaint et la terre se plaint encore plus.

Dans les motivations du non tri il y a de tout, du légitime et du contestable. Tout d’abord faisons sa fête à la légende urbaine qui dit que quand le gros sac qui pue arrive au dessus du volcan putride de Prunelli il y a des elfes de maison comme Dobby qui trient vite vite les sacs avant qu’ils ne sombrent dans l’abysse, sachez que c’est faux car quand le sac arrive là il sombre tout entier dans la terre comme si vous l’aviez jeté dans le jardin et il y accomplit son destin de pollueur.
Ensuite il y a ceux qui ne veulent pas aller loin pour jeter les poubelles mais qui ne veulent pas les bacs tout prêt à cause du bruit et des nuisances : insoluble problème!
Puis encore ceux qui ne s’en sortent pas dans leur cuisine car la poubelle déco choisie avec goût il y a 30 ans n’a qu’un seul compartiment et que du coup c’est le bordel avec des sacs partout et en toute sincérité chez moi aussi la cuisine commence à être de moins en moins déco avec le gros tas d’emballages et le bidon du compost que j’ai toujours peur d’oublier. Plusieurs fois pendant l’été je l’ai oublié en cuisine et j’ai eu des vers qui grouillaient sur le sachet beurk c’est dégoûtant alors maintenant je ne l’oublie plus mon compost ça c’est sur!

Je n’ai pas la solution à tous ces freins au tri et je n’ai pas encore vraiment réfléchi à comment m’organiser moi même, mais franchement peu importe quelle est la motivation pour ne pas trier la seule motivation qui vaille est celle en faveur du tri. On finira bien par trouver une solution au bruit aux nuisances au bordel dans la cuisine plus tard, mais là il faut trier pour recycler car le volcan déborde.

J’ai donc créé ce « meme » à partir d’une oeuvre de Edmund Blair Leighton, Accolade, qui représente une Dame armant un chevalier dont j’ai modifié le blason, puis j’ai ajouté le texte:  « Par le Saint Bidon Jaune le Bleu le Vert et le Brun tu veilleras sur ton prochain en triant tes poubelles.

Dimanche 19 Août à Ghisoni. Incivilités et solidarité, quand la bonne volonté entre en guerre contre la mauvaise. Vinceremu.

Bénévoles au nettoyage des incivilités dans la nature à Ghisoni opération 2018

Matinée entre ghisonais pour nettoyer les incivilités du cimetière en deçà du mur. J’en ai profité pour saluer mon père et tous les miens pas le temps de s’émouvoir allez au boulot. Alors par pitié pour l’âme de vos défunts pensez aux fleurs biodégradables, c’est plus cher mais bien plus sincère que ces cochonneries en tissu de plastique et surtout les bougies électriques c’est vraiment de la pollution qui ne sert a rien. Il suffit d’allumer un cierge a l’église puis d’aller sur la tombe prier chanter rire et pleurer tout votre amour et votre chagrin. Une bise a tous 😘
www.medusa.corsica

Photo de groupe relevée sur la page de la commune de Ghisoni:  https://www.facebook.com/100001900961360/posts/2173968299343181/

 

Récolte en contrebas du cimetière, des fleurs en plastique et des pots cassés.

Actualité du 7 Août 2018

« Quand tu chantes une main sur le cœur une main sur l’oreille que tu m’aimes je te crois seulement si tu tries tes poubelles. »
Corsica

Dorénavant la tendance c’est le selfie au bacs de tri.

Sur la route de Ghisoni, boutique Ottavi à Gara

Entrée de la boutique Ottavi à la gare

Il se dit que la plus jolie ruelle de Ghisonaccia se trouve à la gare et j’avoue qu’à chaque fois que je passe par là mon regard se perd dans cette vue de pierres bien entretenues; C’est ici dans une de ces jolies maisons restaurée avec goût et en parfait accord avec l’architecture locale que l’échoppe Ottavi a ouvert ses portes. Depuis dehors déjà le ton est mis, et pierres apparentes boiseries et matières brutes nous accueillent aussi à l’intérieur. Les formes généreuses des tommes et les petits fromages ronds attendent dans un environnement frais et authentique que l’on vienne les cueillir, on peut choisir son affinage préféré et les grandes formes peuvent être coupées à la demande au poids. On peut ici acheter des fromages qui sont très différents de ceux conditionnés pour la grande distribution, différence d’emballage mais aussi de type d’affinage et même de recette. Il est possible d’essayer des nouveautés pas encore lancées sur le marché, j’y ai goûté un « stagionatu » en test qui ne se trouve nulle part ailleurs et c’est un délice qui promet. Depuis la boutique on voit à travers la vitre un hâloir bien fourni qui sert de réserve en complément de ce qui est présenté dans les étagères réfrigérées, avec vue sur les séries de formes à l’affinage dans un cadre à l’ancienne mais avec toute la modernité de conservation et de respect des normes. L’huile d’olive Ottavi est également proposée ici en différents contenants assortis, soit de table ou de réserve, même son emballage noir s’accorde au fer forgé de l’ambiance déco de l’ensemble. Derrière la boutique se trouve le hâloir principal, énorme bâtisse ancienne et élégante qui telle la chocolaterie de Willy Wonka fera rêver les fans de fromage.

Sur la route de Ghisoni il n’y a pas que des méduses 😉 Je recommande à ceux qui veulent visiter mon atelier de « La Méduse du Fium’Orbu » à Saint Antoine de faire également une pause gustative et authentique à la gare dans l’échoppe Ottavi. Informations sur le site http://www.fromagerie-ottavi.fr/content/7-la-fromagerie Fromagerie Route de la Gare 20240 Ghisonaccia

#ghisonaccia #ghisoni #corseorientale #tourisme #rural

Entrée de l’échoppe Ottavi à la gare
Don’t shoot the old nanny! Elle indique le bon chemin!
Entrée dans la boutique Ottavi avec vue sur le hâloir annexe
Intérieur du hâloir annexe de la boutique Ottavi
Tomme de brebis Ottavi forme de 3 kilos
Tomme brebis et chèvre Ottavi petite forme
Fromage de brebis petite forme, pasteurisé ou lait cru au choix
Brocciu passu
Table centrale avec plateaux de dégustation
Huile d’olive Ottavi en bouteille de verre ou en conserve d’alu
Soucis du détail déco jusque dans le plafond vitré wouah!
Hâloir principal de la fromagerie Ottavi
Compil productions Ottavi fromages et huile d’olives

10 août complément de reportage.

Ce matin les portes du hâloir se sont ouvertes pour le transfert des formes, les fromages changent de hâloir pour se rapprocher de la boutique et les étalages se vident. Charlie Ottavi m’explique qu’au printemps tout était plein et que maintenant il ne reste que cette partie encore à l’affinage, normal il faut bien le manger et après il n’y en a plus! Il m’explique comment avec du pin laricio et autres belles essences de bons artisans et de bonnes machines ils ont tout fait à l’ancienne, de l’isolation des portes avec intérieur en liège à celle du toit ainsi que toutes les étagères d’affinage des formes. On a parlé normes et au delà car il faut s’adapter, il m’a expliqué le lavage des fromages et le nettoyage du bois pour maintenir une hygiène constante, j’ai entendu un passionné heureux de communiquer sur son savoir faire. L’ancien hôtel de la gare lui aussi est entièrement rénové dans le même esprit, portes épaisses doublées de liège pour maintenir le frais et fermetures en fer forgé quasi médiévales chinées tout exprès. Je me suis dit que cette histoire de liège dans les portes si j’avais su …. tout ce travail fait rêver. En fait en réfléchissant bien à propos de médiéval … il ne manque que les oubliettes!

Intérieur du hâloir
Système de refroidissement et boiseries de conditionnement des formes
stagionatu sur bois à l’ancienne.

Reportage au Domaine Amuredda

C’est sur la route de Poggio à Prunelli di Fium’Orbu que se trouve le domaine Amuredda, une courte balade entre la mer et les collines, au bout d’un sentier parfumé à travers champs.

Si vous y allez lors des visites guidées comme je l’ai fait ce matin, vous en saurez plus sur les secrets de fabrication à la méthode BIO et sur les propriétés des plantes. La distillerie et la boutique sont au centre de la propriété et des cultures dans un cadre authentique et agréable, j’ai pu admirer les énormes rangées de fleurs cueillies au séchage juste après la récolte, admirer des yeux et du nez car l’odeur de fleur est délicatement omniprésente lors de toute la visite. J’ai découvert ce matin que la méthode qu’utilisent ces producteurs agricoles a plus de quatre mille ans et que le procédé est inchangé, en opposition aux méthodes modernes et chimiques des produits industriels.

Une présentation détaillée est faite de chaque plante et en fonction de ce dont on a besoin pour soi même on sait quelle fleur est faite pour chacun de nous, selon si on a la peau ceci ou cela ou si on veut juste s’assurer d’être belle forever sans tricher.  J’ai également appris que la même plante, selon le sol et le climat où elle pousse développera des propriétés différentes, et bien sûr l’immortelle qui pousse en Corse est la plante de beauté par excellence au sens même moléculaire du terme.

Pour ceux qui aiment les visites à thème le domaine propose des activités comme les visites guidées, les ateliers de fabrication de savons et des balades à poney dans les cultures pour les enfants, ainsi que des ateliers de massage pour utiliser les huiles de la distillerie: informations sur le site de lOffice de Tourisme de Corse Orientale http://www.corseorientale.com/domaine-a-muredda.html

Domaine Amuredda, huiles essentielles et cosmétiques. Certifié BIO, cultivé distillé produit et vendu sur place. Référencé dans le guide de la route des sens authentiques de Corse : http://www.gustidicorsica.com/fr/8-132/producteur/francisci.html

Site internet pour la vente par correspondance www.domaine-amuredda .fr

Reportage en photos et montage vidéo

Récolte de fleurs d’immortelles de Corse
jardin thématique sur les plantes
présentation de la distillerie de l’alambic et de ses secrets
explications sur la séparation de l’huile essentielle et de l’hydrolat
le sentier vers la propriété à travers les champs de plantes
panoramique de la boutique

Pour finir comme tout ce que j’aime m’inspire j’ai réalisé ces petites sculptures en forme de mouflon à partir de mes flacons vides de sérum à l’immortelle. 

Domaine Amuredda, huiles essentielles et cosmétiques. Certifié BIO, cultivé distillé produit et vendu sur place. Site internet pour la vente par correspondance Domaine Amuredda .fr

Publication sur Facebook pour commenter et partager: