Pin fourchu

Ghisoni pin fourchu 2013

J’ai un mal fou à rédiger un article à ce propos c’est trop intime, ça peut sembler incongru de s’émouvoir de la mort d’un arbre pourtant …  Aux pieds de cet arbre se trouvent les souvenirs de jeunesse de plusieurs générations, et il a dû voyager bien plus que chaque ghisonais sous sa forme de carte postale.  Majestueux devant un paysage superbe il aura été le compagnon de bien des émotions. Aujourd’hui simplifié à sa forme parfaite et dépouillé de sa ramure, il est devenu une sculpture naturelle, témoin de ce que nous sommes: des passants.

Ghisoni pin fourchu 2016
Ghisoni Pin fourchu 1992
2017 pin fourchu
2017 vue depuis le pin fourchu

Sur la route de Ghisoni:

Hiver à ghisonaccia

Besoin vital, existentiel même: une cure de soleil en Corse l’hiver pour profiter de longues balades sur le sable et se remplir les yeux d’horizon lumineux. Au loin les montagnes enneigées, au loin la ligne bleue entre la mer et le ciel, au loin les forêts vertes de pins, et au plus près les parfums de myrte et d’agrumes dont le fort cédrat et la douce clémentine.

Agrumes

Convives joyeux de vos restes de pain dur, les ânes sont toujours prêts à se radiner au moindre bruit de sachet de papier!

La star des balades en cette saison est sans aucun doute la plage. Le contraste est plus beau, sa lumière en hiver est incomparable à celle de l’été,  plus claire plus lumineuse moins brûlante et surtout plus photogénique.

Plage de Ghisonaccia, arbre échoué enseveli
Plage de Ghisonaccia, arbre échoué à contre jour
Plage de Ghisonaccia, arbre échoué en noir et blanc
Plage de Ghisonaccia, panorama en hiver

Retrouvez ces photos et encore bien plus sur la page facebook du blog « La Méduse du Fium’Orbu »