Giro a Milano, Preraffaeliti

Pas une grande file d’attente comme on peut en subir devant d’autres expositions contrairement à ce que je craignais étant donné la rareté de l’évènement, et même le Palais Royal de Milan j’ai eu du mal à trouver la porte d’entrée car Vuitton a posé un énorme bloc carré blanc opaque juste devant pour une campagne de publicité Fashion aux pieds du Duomo qui franchement est aussi pertinente en ce lieu qu’une publicité de lessive au beau milieu d’une oeuvre cinématographique. Je vous épargne donc la vue massacrée de cette place pour ne montrer que ce qui compte vraiment, le prêt temporaire en provenance d’Angleterre de ces oeuvres exceptionnelles et quelques images du magnifique Duomo di Milano. Il faut connaitre ce mouvement artistique très British qui ne compte que quelques artistes, car malgré l’humilité spacio-temporaire la portée en beauté en poésie et en émerveillement est énorme. Vous avez tous déjà admiré au moins une oeuvre, soit en illustration d’un texte, ou sur un objet Kitch sur lequel figure une peinture. Pouvoir admirer de visu et même approcher si près à voir le trait de crayon ou le sfumato à la DaVinci était magique, j’ai même mis mes lunettes pour ne rien manquer! Bien sur ce qui rend si particulier ce mouvement artistique est la démarche commune qui consiste à raconter quelque chose en s’inspirant des grands thèmes soit spirituels soit littéraires, en introduisant des faits personnels à leur représentation. Chaque oeuvre raconte un moment de la vie de l’auteur en même temps qu’une autre histoire, un deuil personnel par exemple dans la représentation d’une figure historique, et la symbolique des objets des couleurs et de la structure parfois même du tableau ont une important capitale dans la compréhension. Je vais vous montrer juste quelques morceaux choisis que j’ai pu photographier à l’expo, vous allez de suite comprendre pourquoi j’adore.

John Everett Millais, Ofelia, 1894
Frank Cadogan Cowper, Sainte Agnes, 1905
Dante Gabriel Rossetti, Beata Beatrix, 1864-70
John William Waterhouse, cercle magique, 1886
John William Waterhouse, Dame de Shalott, 1888
Duomo di Milano, Porte
Duomo di Milano, détail
Duomo di Milano, détail
Duomo di Milano
Duomo di Milano

Giro a Bologna

Neptune de Ghisoni 1856 et Nettuno di Bologna 1565

J’avais envie de voir Neptune  …. celui de Bologne pour changer un peu de mon chéri adoré de Ghisoni! Le temps n’était pas idéal pour des photos surtout équipée en amateur, mais le modèle bien que complètement nu a été très sage 😉 J’en ai profité pour faire un tour dans le centre historique de Bologne en commençant par la Piazza del Nettuno et en tournant dans le centre historique jusqu’aux immenses tours. Le Centro storico de Bologne est, comme dans la plupart des villes anciennes d’Italie, complètement fermé à la circulation sauf les tramways taxis et riverains ce qui rend le centre ville calme et respirable et idéalement propice à la promenade, tourisme shopping et farniente y sont rois. La réglementation d’affichage commercial est très stricte et nulle enseigne agressive ne vient brutaliser le regard laissant libre cours à l’imagination pour voyager dans le temps et se régaler de l’ambiance médiévale. Bien évidemment en Italie comme ailleurs la profusion de grandes surfaces commerciales dans les périphéries a endommagé sérieusement le tissu économique des centres villes, je dis « profusion responsable » car dans une mesure raisonnable la concurrence a son utilité. Cependant ici les centre-villes maintiennent de l’activité et des boutiques traditionnelles des boulangeries et autres échoppes de produits du terroir jonchent les ruelles en pierres et en briques. Une boutique de pâtes fraîches juste en face de celle de Dior et plus loin les bouquinistes sous le portique d’un palais. Bien sur ici le fait touristique établi sur toute l’année permet cette stabilité économique nécessaire à la survie des commerces de proximité, contrairement à certaines de nos cités balnéaires qui sont vidées dès octobre et qui deviennent des villes quasi mortes en hiver. Quand je me promène dans un « Centro storico » en Italie je me dis qu’on a encore beaucoup à apprendre de nos cousins historiques, et je dois avouer que le marché de Noël avec des producteurs et artisans locaux à l’intérieur du palais du Roi Enzo c’était vraiment très très classe!

Je recommande la lecture du WIKI à propos de la Fontaine (1563-65): https://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine_de_Neptune_(Bologne)

Piazza del Nettuno, Bologna

Neptune à Bologna

Piedestal

piédestal nettuno bologna

Nettuno Bologna

Fresques Lanterne Bologna

fresques blasons Bologna

Panoramique Centro storico Bologna Nettuno

escalier intérieur palais Bologna

Neptune depuis le haut de l’escalier du Palais

Intérieur du palais transformé en marché de Noël

portique médiéval lanterne Bologna Municipio

Portique lanterne villa médiévale Bologna

Tours Bologna

Portique commercial Centro storico bologna

Rarissime, villa médiévale à portique en bois, Bologna

Nettuno Bologna Bianco/Nero

Piazza del Nettuno, Bologna