À la découverte du sculpteur Giuseppe Graziozi à Modena

C’est par hasard que je l’ai rencontré lors d’une promenade à Sassuolo (cité du carrelage) là au fond d’une place du centre historique je vois un bronze sublime aussi beau et moderne qu’un Rodin rien à voir avec le mobilier urbain basique, je le contemple un moment et me demande qui a fait cette merveille. C’est au musée de Modena que je retrouve son esquisse en plâtre dans la galerie dédiée à Giuseppe Graziozi où elle est loin d’être la plus belle.

Plâtres argiles et bronzes des esquisses et des originaux et quelques toiles et dessins sont regroupés dans un antre dédié à la sculpture. Ses oeuvres de jeunesse représentent des moments de vie dans les champs et à la maison, et la sensibilité qui en émane est d’une grande beauté. Nombre de fontaines de la ville de Modène et d’autres cités italiennes accueillent ces bronzes figuratifs. Certaines oeuvres abordent des thèmes classiques, et au fond de la galerie caché derrière tout le reste se tient l’équestre qui au lieu d’être un exploit technique est réduit à une « oeuvre fasciste. Graziozi le sculpteur talentueux qui s’il n’avait pas sculpté Mussolini aurait pu avoir un réel succès au delà des frontières de l’Italie et éclairer d’avantage son siècle. Devant une telle critique je m’interroge: un artiste doit-il être jugé sur son talent ou sur ses commissions? Quand j’écoute mes sens et les battements de mon coeur en regardant certaines oeuvres de Graziozi, je n’entends autre chose que de la finesse de la beauté de la sensualité du respect et une immense tendresse, la seule sculpture que je trouve froide c’est celle de la statue équestre et pourtant j’aime les chevaux. J’ai pris quelques photos dans cette galerie pour vous montrer ce qui m’a émerveillé des plâtres et argiles, peut être vous comprendrez en regardant ces images en quoi tout ceci est beau. En suivant la carte des fontaines à Modena je suis allé à la chasse aux oeuvres, parcours esthétique à la recherche d’une certaine beauté urbaine. 

Quelques images à suivre que je partage avec vous, dont les deux premiers sont mes coups de coeur: « La Lupa » la louve et  » Il Figlio della Gleba » le fils de l’esclave.

Notes: Né à Savignano sul Panaro en 1879, décédé à Firenze en 1942. Admirateur de Rodin et de Millet, ses sources d’inspirations sont essentiellement liées à la campagne d’où il vient et du monde paysan. Prof de sculpture à Milan Florence et Naples. Wiki italien : https://it.wikipedia.org/wiki/Giuseppe_Graziosi
Carte interactive de Modena Graziozi Arround http://www.graziosiaround.it

 » Il Figlio della Gleba » (fils d’esclave) Musei Civici di Modena Gipsoteca Graziozi
« il figlio della gleba » détail
« La Lupa » 1906-1912 ( louve) Musei Civici di Modena Gipsoteca Graziozi
« La Lupa »
Graziozi « Putto con l’oca » 1931, originale alla gipsoteca copia in piazza XX settembre
Graziozi « L’Erbivendola » 1931, fontana del mercato Albinelli Modena
« Il fante di Sassuolo » Ai caduti della prima guerra mondiale G.Graziozi 1921, Piazza Garibaldi Sassuolo
« Susanna » gipsoteca Graziozi Modena
« All’opera » Gipsoteca Graziozi Modena
Il Fonditore médaille de bronze à l’expo universelle de paris 1899, bronze gipsoteca Graziozi Modena
« Al Sole » 1919, gipsoteca Graziozi Modena
Salle du Musée Civique de Modena, gipsoteca Graziozi
Salle du Musée Civique de Modena, gipsoteca Graziozi
« Fontana dei due fiumi » 1936-38, Graziozi, Largo Garibaldi Modena
Fontana della Ninfa
« Fontana della Ninfa », Graziozi, Piazza san Giacomo Modena
Compilation Giuseppe Graziozi

Giro a Castelnuovo Rangone

Balade dans la capitale de la mortadella!
Cochon a sa place d’honneur entre l’église et le donjon ici, une belle statue de bronze taille réelle, après tout ici on peut compter au moins cinq cochons par habitants au pays de la mortadella. En route on est passés devant un panneau indiquant un producteur de fromage de parmesan et bien ça sentait le cochon! Le 25 avril c’est férié ici donc les commerces étaient fermés, je suppose qu’un jour normal il y plus de vie dans ce coeur de cité italienne. J’avais dit à mon mari « Viens on va voir un cochon dans un bled pas loin » l’histoire d »une promenade romantique à deux, et franchement même si le château est beau …. j’adore ce cochon!
Qu’en pensez vous ce serait bien un sanglier ou une brebis ou un improbable duo de bronze sur la nouvelle place de l’église à Saint Antoine? Un duo que les petits s’amuseraient à chevaucher en attendant que les parents discutent à l’ombre devant la nouvelle église?

Photos du 25 avril 2018 à Castelnuovo Rangone 41014, MO/Italia. Le monument est un cochon de taille réelle sur la place de promenade de la ville de Castelnuovo. Auteur KEE SANSEN 1997.

Castelnuovo Rangone
Castelnuovo Rangone le petit cochon de bronze
Castelnuovo Rangone ruelle du centre ville
Castelnuovo Rangone trou de serrure
Castelnuovo Rangone
Castelnuovo Rangone

Giro a Formigine

Dolce vita !
Pour ceux qui voudraient savoir pourquoi j’ai fait tribuler le maçon à trouver des briques pour la finition du toit de l’atelier, voilà : les briques c’est beau!
On s’imprègne de ce que l’on voit pour créer et bâtir tout autant que pour être et devenir, alors être exigeant avec les influences est très important.
Jour de marché également à Formigine, à la recherche de produits locaux j’y fais mes emplettes de fruits et des plantes grasses amusantes. Puis je pars dans la campagne chez un producteur de parmesan juste là derrière la ville au milieu des champs et des vignes.
Sur la route je ne peux m’empêcher de penser à notre marché de Ghisonaccia et j’envie le décor majestueux du château, on ne peut tout avoir je sais et dans certains cas la modestie s’impose mais l’influence est là et je rêve de créneaux et de pont-levis à rapporter avec moi …

Bises d’Italie !

Castello di Formigine, mercatino in piazza
Panoramique du château de Formigine, Italia
Vaches de l’Azienda Agricola Benedetti di Casinalbo, Parmigiano Reggiano AOC