Giro a Formigine

Dolce vita !
Pour ceux qui voudraient savoir pourquoi j’ai fait tribuler le maçon à trouver des briques pour la finition du toit de l’atelier, voilà : les briques c’est beau!
On s’imprègne de ce que l’on voit pour créer et bâtir tout autant que pour être et devenir, alors être exigeant avec les influences est très important.
Jour de marché également à Formigine, à la recherche de produits locaux j’y fais mes emplettes de fruits et des plantes grasses amusantes. Puis je pars dans la campagne chez un producteur de parmesan juste là derrière la ville au milieu des champs et des vignes.
Sur la route je ne peux m’empêcher de penser à notre marché de Ghisonaccia et j’envie le décor majestueux du château, on ne peut tout avoir je sais et dans certains cas la modestie s’impose mais l’influence est là et je rêve de créneaux et de pont-levis à rapporter avec moi …

Bises d’Italie !

Castello di Formigine, mercatino in piazza
Panoramique du château de Formigine, Italia
Vaches de l’Azienda Agricola Benedetti di Casinalbo, Parmigiano Reggiano AOC

Giro a Bismantova

Excursion sportive et spirituelle à la « Pietra di Bismantova », sportive car il faut y monter, spirituelle car de là haut on se sent vraiment vivant. En fait la montée est une belle suée, un calvaire, une « fatica di Ercole » de type montée héroïque! Les courbatures des jours suivant m’ont rappelé le bon souvenir de cette sortie surtout dans les escaliers! Certains viennent ici pour se tuer, d’autres pour pratiquer l’escalade ou pour jouer à Charlie Chaplin sur un fil au dessus de rien, nous pas. Arrivée en haut j’étais morte, je me suis couchée sur une pierre pour me ressaisir un peu et là j’ai senti à quel point cela avait été si important de monter. Pas seulement pour se surpasser quand on n’est pas super sportif mais pour prendre conscience de mon corps là sur ce cailloux étrange au milieu de rien malgré la foule.

Pietra di Bismantova, ITALIA
Pietra di Bismantova, vue du début du sentier pour monter
Panoramique vue d’en haut de la Pietra di Bismantova
Pietra di Bismantova, vue d’un point culminant vers un autre et funambule entre les deux
Panorama
« Gisant » Pietra di Bismantova

Publication Facebook du « Gisant »

Salse di Nirano, Italia

Un dimanche à la campagne pas comme les autres dans un étrange paysage. Ces geysers crachouillent en bulles épaisses de l’eau argileuse et avec les années se forment ces monticules assez volumineux. J’imagine facilement que les épaisses coulures d’argile ont dû craqueler au soleil de ces derniers jours et dessiner ces effets de matière surprenants, comme si un éléphant avait marché sur des amphores étrusques. Ce qui est impressionnant c’est de se savoir debout sur des tonnes d’argile dans une quantité monumentale agglutinée depuis le commencement des temps et concentrée là juste sous mes godasses empoussiérées. Quel dommage que j’aie vu ce panneau sur lequel était écrit l’interdiction d’en ramasser, sinon j’aurais volontiers bourré mes poches de cette poussière fine et claire qui semble si bien durcir au moindre rayon de soleil …. Le comble pour une modeleuse de se trouver en plein milieu de ça et de partir bredouille! On se sera contentés de la balade dans les vignes de l’air pur des collines et de l’étrangeté du paysage, mais je peux vous assurer que la première chose que j’ai faite en arrivant sur le site c’est d’y coller la main dedans, c’était plus fort que moi il fallait que je touche, et c’est si fin si doux j’imagine que ça doit super bien se travailler. Je vais sûrement en rêver ….

Salse di Nirano, Italia, geyser d’eau argileuse
Salse di Nirano, Italia, vue d’un geyser et de sa coulée de céramique craquelée
Salse di Nirano, geyser d’argile
Salse di Nirano, plusieurs geysers
Salse di Nirano, explications des geysers
Marcher sur des tonnes de kilos d’argile pure …
Avec interdiction d’en ramasser …. quelle guigne!