Giro a Milano, Preraffaeliti

Waterhouse, Dame de Shalott

Pas une grande file d’attente comme on peut en subir devant d’autres expositions contrairement à ce que je craignais étant donné la rareté de l’évènement, et même le Palais Royal de Milan j’ai eu du mal à trouver la porte d’entrée car Vuitton a posé un énorme bloc carré blanc opaque juste devant pour une campagne de publicité Fashion aux pieds du Duomo qui franchement est aussi pertinente en ce lieu qu’une publicité de lessive au beau milieu d’une oeuvre cinématographique. Je vous épargne donc la vue massacrée de cette place pour ne montrer que ce qui compte vraiment, le prêt temporaire en provenance d’Angleterre de ces oeuvres exceptionnelles et quelques images du magnifique Duomo di Milano. Il faut connaitre ce mouvement artistique très British qui ne compte que quelques artistes, car malgré l’humilité spacio-temporaire la portée en beauté en poésie et en émerveillement est énorme. Vous avez tous déjà admiré au moins une oeuvre, soit en illustration d’un texte, ou sur un objet Kitch sur lequel figure une peinture. Pouvoir admirer de visu et même approcher si près à voir le trait de crayon ou le sfumato à la DaVinci était magique, j’ai même mis mes lunettes pour ne rien manquer! Bien sur ce qui rend si particulier ce mouvement artistique est la démarche commune qui consiste à raconter quelque chose en s’inspirant des grands thèmes soit spirituels soit littéraires, en introduisant des faits personnels à leur représentation. Chaque oeuvre raconte un moment de la vie de l’auteur en même temps qu’une autre histoire, un deuil personnel par exemple dans la représentation d’une figure historique, et la symbolique des objets des couleurs et de la structure parfois même du tableau ont une important capitale dans la compréhension. Je vais vous montrer juste quelques morceaux choisis que j’ai pu photographier à l’expo, vous allez de suite comprendre pourquoi j’adore.

John Everett Millais, Ofelia, 1894
Frank Cadogan Cowper, Sainte Agnes, 1905
Dante Gabriel Rossetti, Beata Beatrix, 1864-70
John William Waterhouse, cercle magique, 1886
John William Waterhouse, Dame de Shalott, 1888
Duomo di Milano, Porte
Duomo di Milano, détail
Duomo di Milano, détail
Duomo di Milano
Duomo di Milano

Étude de cri

STOP SLAVERY 2019 LaMeduseDuFium'Orbu

Une armée de cris dans la Méditerranée. « STOP SLAVERY » semble crier l’unisson mais ceux qui profitent de cette misère en assourdissent le cri.

STOP SLAVERY 2019 LaMeduseDuFium’Orbu

Sur le groupe FB Art Figuratif Inspiration en partenariat avec le journal Parole de Pâte nous avons planché sur le cri de Munch. Nous avions pour défi de personnaliser le cri de façon à ce que l’original soit toujours identifiable dans une adaptation au choix dramatique ou humoristique.

« Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d’un coup le ciel devint rouge sang. Je m’arrêtai, fatigué, et m’appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j’y restai, tremblant d’anxiété — je sentais un cri infini qui passait à travers l’univers et qui déchirait la nature. »

Mon adaptation fait référence à l’esclavage moderne et à la traite des hommes. Le ciel rouge fait référence à l’immobilisme du monde. Le titre « STOP SLAVERY » accuse ceux qui profitent de cette misère.

Autre version en mode solitaire

Millefiori « le cri »

Des nouvelles du chariot …

On a gouté de nouvelles bières et de nouveaux fromages, découpé aussi quelques sachets de sucre au bar avec des photos de stars dessus, entre du Pop Art en vrac et du collage compulsif! Dans ce capharnaüm il y a une très très vielle photo de moi avec deux copines dans une mise en scène rigolote façon archéologue fou! À l’origine il s’agit de trois caissons à tiroirs du commerce, collés et vissés ensemble, le tout fixé sur une grosse planche flanquée de roulettes. Dessus, il y a un plat à cake cassé que j’ai collé sur le bois qui sert de repose pinceau ou autre matériel sale et je crois que c’est du Sarreguemine, et du carrelage bleu année 70 offert par ma voisine quand elle a démonté sa cuisine (rien ne se perd!). Les rebords du plateau supérieur sont décorés de poésie dont une copie de l’Albatros. J’ai fixé aussi un crâne en relief et en toute honnêteté ce ne sera jamais fini du moins tant la vie me portera  je crois que j’y ajouterai des choses ….

Chariot d’atelier de face

chariot d’atelier face gauche

chariot d’atelier droite et dos

Chariot d’atelier POP

chariot au soleil!

Artissima 2018

Stand de la Méduse du Fium'Orbu

Artissima site officiel de l’expo à Ghisonaccia, retrouvez les artistes de mon « bestoffu-foto » et tous les autres car franchement il n’y avait que des belles choses, sur le site de l’expo :

https://www.artissima-ghisonaccia.corsica 

La soirée était animée de musique et de danse et les peintres sculpteurs dessinateurs photographes ont envahi les ruelles du centre ville de Ghisonaccia transformant notre cité balnéaire en monumentale expo colorée et pleine de vie. J’adore cette ambiance riche de rencontres ou les esprits se comprennent sans même avoir à parler. J’ai rencontré des artistes exceptionnels et nous réunir ainsi c’est pour moi que du bonheur. Quand aux visiteurs ils ont été intéressés, ont posé de questions et je crois que mon travail bien qu’à contre courant a su interpeller les gens positivement. J’ai passé de très agréables moments à répondre aux question, à expliquer aussi bien des aspects techniques de la construction de mes sculptures qu’à la démarche artistique et des relations entre les sources d’inspiration et le chemin à faire jusqu’à la réalisation concrète d’une idée.

Je remercie la ville de Ghisonaccia pour avoir mis en scène nos travaux dans une organisation impeccable et porté l’art à la vue de tous, je pense spécialement à l’équipe en charge de la médiathèque et de l’office de tourisme  ainsi que toutes les personnes du service technique et les bénévoles qui nous ont bien aidé à nous installer. Dominique Franceschi et moi avons passé la soirée côte à côte, mon amie multi talentueuse et rédactrice en chef de Parole de Pâte. Elle avait porté des toiles récentes et moi mes sculptures et quelques travaux variés. Voici quelques images de l’expo.

À dans deux ans Artissima!

Dominique Franceschi et Catherine Mienville Lanfranchi à Artissima 2018

Stand de Marcè Lepidi Acquaviva, Pop Art

Stand de Daniel Gualandi, céramiques

Stand d’Anna Grazi

Stand d’Elise Milano

?

Stand de Béatrice Tozzi

Stand de Dominique Franceschi

Stand de la Méduse du Fium’Orbu

charrette artistique … ça ne rentre pas dans les cases!

Boites en bois peinture argile résine

Boites

Pour ces boites j’ai deux ambiances différentes pour une même tonalité, noir Pearl pour les nuances d’acrylique et noir Poudre-Bronze pour les décors d’argile polymère. Une tortue dans la résine pour l’une et une horloge factice sous voûte de résine pour l’autre. La tortue est celle qui était tombée cet été et qui avait perdu la tête. Une fois collée et le corps bien ancré dans la résine sur la boite elle est protégée des coups et ne risque plus rien. Ces boites sont en bois laissé brut à l’intérieur avec juste un fond de feutrine pour étouffer le bruit des secrets qu’elles contiendront.

Petite boite en bois peinture acrylique et décor argile polymère et résine, horloge factice

Boite en bois avec peinture acrylique et décor argile polymère et résine, tortue

Boites en bois peintes acrylique, décors argile polymère et résine