Giocondina, la mini Joconde

Giocondina J’avais envie d’aborder Botero avec les membres du groupe de modelage « ArtFiguratifClay-Inspirations », car se plonger dans son univers ou la rondeur envahit le plat autant que le relief était une source d’inspiration idéale pour créer quelque chose à base d’argile polymère colorée. Pour ma part j’ai choisi sa Joconde, car l’idée de jouer avec la perception de l’oeuvre par un spectateur artiste puissance deux était bien assez tordue pour m’amuser. Botero regarde la Joconde de De Vinci et créé une Joconde, que je regarde pour créer une Giocondina. Ce qui m’a amusé aussi beaucoup et qui fait autant partie de la création est l’idée de rapporter ma Giocondina à Florence d’où est partie la première Joconde, et ça franchement c’est le truc de OUF qui boucle le cercle. Oui j’ai rapporté en quelque sorte non pas la Joconde à Florence mais l’idée de la Joconde par double spirale à travers un univers non pas parallèle mais hélicoïdal visible grâce à la photographie que j’ai pu réaliser sans aucun trucage dans la Loggia dei Lanzi sur la Piazza Della Signoria. À prendre au degré que vous voulez, le second ou le plus tordu en suivant les spirales. Autre degré à ne pas négliger celui des dessous de l’histoire car sous les jupes de la Gioconda savez vous ce qu’il y a? Réponse dans les photos indiscrètes… Bon voyage à Florence avec la Giocondina de LMDFO.

Giocondina devant l’enlèvement des Sabines dans la Loggia dei Lanzi à Florence
Giocondina devant Hercule contre le centaure Nessus dans la Loggia dei Lanzi à Florence
Giocondina dans la Loggia dei Lanzi à Florence sous le lion
Giocondina by LaMeduseDuFium’Orbu devant Perseus et Médusa dans la Loggia dei Lanzi à Firenze
Giocondina devant le Piédestal de Perseus dans la Loggia dei lanzi à Firenze
Mise en scène « fantasy gothique » avec un dragon ‘argile
Giocondina mise en scène devant les sources d’inspirations, Botero et Da Vinci dans la spirale!
Giondina Gioconda regards ….
Giocondina, elle me plaisait bien déjà comme ça!!!!!! FEMME MYSTÈRE
Sous les jupons de la Joconde, savez vous ce qu’on y trouve? La grande question …. !!!!
Compilation Giocondina a Firenze

Challenge artistique organisé sur le groupe AFC-Inspirations, plus d’infos sur la page FB du groupe. Article complet du challenge sur le journal partenaire Parole de Pâte:

http://paroledepate.canalblog.com/archives/2019/05/02/37195976.html


Giro a Bologna

Neptune de Ghisoni 1856 et Nettuno di Bologna 1565

J’avais envie de voir Neptune  …. celui de Bologne pour changer un peu de mon chéri adoré de Ghisoni! Le temps n’était pas idéal pour des photos surtout équipée en amateur, mais le modèle bien que complètement nu a été très sage 😉 J’en ai profité pour faire un tour dans le centre historique de Bologne en commençant par la Piazza del Nettuno et en tournant dans le centre historique jusqu’aux immenses tours. Le Centro storico de Bologne est, comme dans la plupart des villes anciennes d’Italie, complètement fermé à la circulation sauf les tramways taxis et riverains ce qui rend le centre ville calme et respirable et idéalement propice à la promenade, tourisme shopping et farniente y sont rois. La réglementation d’affichage commercial est très stricte et nulle enseigne agressive ne vient brutaliser le regard laissant libre cours à l’imagination pour voyager dans le temps et se régaler de l’ambiance médiévale. Bien évidemment en Italie comme ailleurs la profusion de grandes surfaces commerciales dans les périphéries a endommagé sérieusement le tissu économique des centres villes, je dis « profusion responsable » car dans une mesure raisonnable la concurrence a son utilité. Cependant ici les centre-villes maintiennent de l’activité et des boutiques traditionnelles des boulangeries et autres échoppes de produits du terroir jonchent les ruelles en pierres et en briques. Une boutique de pâtes fraîches juste en face de celle de Dior et plus loin les bouquinistes sous le portique d’un palais. Bien sur ici le fait touristique établi sur toute l’année permet cette stabilité économique nécessaire à la survie des commerces de proximité, contrairement à certaines de nos cités balnéaires qui sont vidées dès octobre et qui deviennent des villes quasi mortes en hiver. Quand je me promène dans un « Centro storico » en Italie je me dis qu’on a encore beaucoup à apprendre de nos cousins historiques, et je dois avouer que le marché de Noël avec des producteurs et artisans locaux à l’intérieur du palais du Roi Enzo c’était vraiment très très classe!

Je recommande la lecture du WIKI à propos de la Fontaine (1563-65): https://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine_de_Neptune_(Bologne)

Piazza del Nettuno, Bologna

Neptune à Bologna

Piedestal

piédestal nettuno bologna

Nettuno Bologna

Fresques Lanterne Bologna

fresques blasons Bologna

Panoramique Centro storico Bologna Nettuno

escalier intérieur palais Bologna

Neptune depuis le haut de l’escalier du Palais

Intérieur du palais transformé en marché de Noël

portique médiéval lanterne Bologna Municipio

Portique lanterne villa médiévale Bologna

Tours Bologna

Portique commercial Centro storico bologna

Rarissime, villa médiévale à portique en bois, Bologna

Nettuno Bologna Bianco/Nero

Piazza del Nettuno, Bologna

À la découverte du sculpteur Giuseppe Graziozi à Modena

C’est par hasard que je l’ai rencontré lors d’une promenade à Sassuolo (cité du carrelage) là au fond d’une place du centre historique je vois un bronze sublime aussi beau et moderne qu’un Rodin rien à voir avec le mobilier urbain basique, je le contemple un moment et me demande qui a fait cette merveille. C’est au musée de Modena que je retrouve son esquisse en plâtre dans la galerie dédiée à Giuseppe Graziozi où elle est loin d’être la plus belle.

Plâtres argiles et bronzes des esquisses et des originaux et quelques toiles et dessins sont regroupés dans un antre dédié à la sculpture. Ses oeuvres de jeunesse représentent des moments de vie dans les champs et à la maison, et la sensibilité qui en émane est d’une grande beauté. Nombre de fontaines de la ville de Modène et d’autres cités italiennes accueillent ces bronzes figuratifs. Certaines oeuvres abordent des thèmes classiques, et au fond de la galerie caché derrière tout le reste se tient l’équestre qui au lieu d’être un exploit technique est réduit à une « oeuvre fasciste. Graziozi le sculpteur talentueux qui s’il n’avait pas sculpté Mussolini aurait pu avoir un réel succès au delà des frontières de l’Italie et éclairer d’avantage son siècle. Devant une telle critique je m’interroge: un artiste doit-il être jugé sur son talent ou sur ses commissions? Quand j’écoute mes sens et les battements de mon coeur en regardant certaines oeuvres de Graziozi, je n’entends autre chose que de la finesse de la beauté de la sensualité du respect et une immense tendresse, la seule sculpture que je trouve froide c’est celle de la statue équestre et pourtant j’aime les chevaux. J’ai pris quelques photos dans cette galerie pour vous montrer ce qui m’a émerveillé des plâtres et argiles, peut être vous comprendrez en regardant ces images en quoi tout ceci est beau. En suivant la carte des fontaines à Modena je suis allé à la chasse aux oeuvres, parcours esthétique à la recherche d’une certaine beauté urbaine. 

Quelques images à suivre que je partage avec vous, dont les deux premiers sont mes coups de coeur: « La Lupa » la louve et  » Il Figlio della Gleba » le fils de l’esclave.

Notes: Né à Savignano sul Panaro en 1879, décédé à Firenze en 1942. Admirateur de Rodin et de Millet, ses sources d’inspirations sont essentiellement liées à la campagne d’où il vient et du monde paysan. Prof de sculpture à Milan Florence et Naples. Wiki italien : https://it.wikipedia.org/wiki/Giuseppe_Graziosi
Carte interactive de Modena Graziozi Arround http://www.graziosiaround.it

 » Il Figlio della Gleba » (fils d’esclave) Musei Civici di Modena Gipsoteca Graziozi

« il figlio della gleba » détail

« La Lupa » 1906-1912 ( louve) Musei Civici di Modena Gipsoteca Graziozi

« La Lupa »

Graziozi « Putto con l’oca » 1931, originale alla gipsoteca copia in piazza XX settembre

Graziozi « L’Erbivendola » 1931, fontana del mercato Albinelli Modena

« Il fante di Sassuolo » Ai caduti della prima guerra mondiale G.Graziozi 1921, Piazza Garibaldi Sassuolo

« Susanna » gipsoteca Graziozi Modena

« All’opera » Gipsoteca Graziozi Modena

Il Fonditore médaille de bronze à l’expo universelle de paris 1899, bronze gipsoteca Graziozi Modena

« Al Sole » 1919, gipsoteca Graziozi Modena

Salle du Musée Civique de Modena, gipsoteca Graziozi

Salle du Musée Civique de Modena, gipsoteca Graziozi

« Fontana dei due fiumi » 1936-38, Graziozi, Largo Garibaldi Modena

Fontana della Ninfa

« Fontana della Ninfa », Graziozi, Piazza san Giacomo Modena

Compilation Giuseppe Graziozi