DAL VERO la deuxième saison est ouverte!

Croquis Mienville de David Michelangelo Florence Septembre 2020
Croquis Mienville de David Michelangelo Florence Septembre 2020

Pour bien commencer cette nouvelle saison d’étude j’ouvre les hostilités avec le plus difficile, David est la sculture la plus difficile à traduire en dessin pour moi, ses proportions sont des pièges sa dimension est plus grande de ce à quoi notre regard est habitué et on se sent si rien du tout à côté que d’oser toucher le crayon est un défi. J’ai raté je ne sais combien de dessin dans cette salle, mais je reviens toujours à l’exercice.

22 Octobre. Bon sang cet article est déjà périmé avant même d’avoir été publié! Il date de septembre et encore l’espoir était grand. Maintenant que la rentrée scolaire à l’Accademia est reportée à mi novembre, ce dessin n’est plus du tout « contemporain » il porte le souvenir d’un état d’esprit serein et plein de joie qui appartient au passé. Reste à espérer que ça ne dure pas et qu’on puisse véritablement ouvrir la saison d’étude DAL VERO et DAL VIVO et non pas seulement DAL VIRTUALE.

Giro a Firenze Museo Opera del Duomo

Michelangelo PIetà 1547-55 circa

Juste une sélection parmi des merveilles, car ce musée qui contient les originaux des œuvres du Duomo est vraiment très riche. En particulier les sculptures faites pour les niches extérieures de la cathédrale sont réunies et on peut admirer des œuvres de Donatello de bien plus près que les copies aux emplacements publics. Par exemple Abacuc paraît minuscule en extérieur et bien plus visible dans le musée, cependant puisque les œuvres sont descendues de leur piédestal originel j’aurais aimé pouvoir tourner autour et les admirer à hauteur d’homme, d’égal à égal, pour en recueillir davantage d’information pour satisfaire mon regard curieux mais aussi pour sentir davantage l’humanité qui se dégage de ces œuvres magistrales. La Pietà de Michelangelo est en restauration mais on peut la voir quand même et j’avoue avoir hâte de savoir quand ce sera fini pour revenir rien que pour elle. Dans ma sélection d’images il y a un bas relief de Pisano qui représente l’art de la sculpture donc une sculpture qui sculpte une sculpture comme un abysse dans mon regard d’apprentie, et un de Della Robbia qui représente la dialectique soit Aristote et Platon qui discutent. Ces deux bas-reliefs me rappellent l’accademia, où l’on apprend à sculpter et ou l’on discute entre nous et avec nos maîtres. Ce à quoi on pense devant certaines œuvres nous appartient, c’est une relation intime, et ces pensées et émotions sont bien plus puissantes que les images.
Images (c) Mienville

(c) Mienville
Michelangelo PIetà 1547-55 circa
Andrea Pisano, Fidia, la scultura 1348-50
Luca della Robbia, Platone e Aristotele, dialettica 1437-39
Donatello, la Maddalena circa 1450, in fondo la pietà di Michelangelo.
Donatello, Abacuc detto lo zuccone 1434-36

Giro a Firenze, Accademia

Pace e Salute
Bonne année
Happy new year
Buon anno
😘
Et si on se réveillait le jour de l’an avec de bonnes résolutions sans parler de privation de friandises ni d’inscription hypothétique en sale de sport ?
Les objectifs sont clairs pour 2020: aux ennuis de rester hors de portée de la pierre de fronde 😉

Florence Firenze

Fort heureusement pour moi, tout ceci n’est que de l’art!

Voici une promenade dans la ville:

Le ponte vecchio est le petit pont à arcades recouvert de maisons qui passe l’Arno. L’architecture est particulière et les places de ventes sont exclusivement consacrées aux bijoux. Un pont d’or et d’argent! Dessus à droite, une compil de ce qui m ‘a attiré l’oeil parmis les bijoux en perles de Venise, les fameuses « Murano » et les perles faites avec les « murrine » qui ressemblent tant à nos cannes « millefiori ».

Ici,une compil des céramiques vues en boutiques, j’ai aimé les motifs pleins de fantaisie particulièrement le dragon. Il y avait aussi des ringardises avec les reproductions des portraits de la gallerie des offices dans des assiettes, un peu comme les Cendriers Napoléon ou asittes Joséphine que j’ai chez Mamie. Le kitch ne tue pas et revient même en force avec le traditionel par esprit de contradiction face à la standardisation de la déco. Et si le meilleur en déco était de ne suivre aucune mode et de savoir marier tout le beau qui soit … à méditer !

Les files d’attente pour acceder aux sites sont longues et nombreuses. Pour une seule journée, nous avons décidé de ne faire que l’Academia et la chapelle Medicis, de façon à centraliser la journée sur Michelangelo. Voici une photo prise pendant la file d’attente contre le mur de l’Academia.

Les musées sont équipés de détecteurs de tout comme les aéroports, et les panneaux à l’entrée indiquent clairement en plusieurs langues que les photos sont interdites. Je vous présente donc un cliché pris à l’époque ou les détecteurs n’éxistaient pas et quand les panneaux d’entrée ne portaient que l’inscription  » no flashes ».
Voici donc David, vue par les yeux d’une méduse ado, en version « no flashes by medusa ». Mes autres clichés de dos sont trop sombres à scanner, il faut tirer de nouveaux positifs …. ou ai-je bien pu ranger ces négatifs depuis 1989 ?
Page wikipedia sur Michelangelo