Don Marc 2020

Après des mois d’abandon nous avons retrouvé notre atelier commun à l’Académie et redécouvert ce que nous y avions laissé, la nature ayant repris ses droits nous avons eu quelques surprises. Certaines sculptures avaient carrément de la mousse haute mais la mienne avait un simple et léger duvet vert. Ce portrait de mon fils fait en janvier 2020 juste avant la crise Covid avait été abandonné non fini, il me restait à sculpter le regard qui était à peine esquissé, et je devais remodeler un peu les cheveux. Presque tout vert à la reprise début décembre, j’ai dû choisir entre nettoyer gratter et refaire ou préparer pour la cuisson. Mon professeur m’a dit une chose bien interessante: d’une part que la mousse disparaitra à la cuisson et d’autre part que ce portrait non fini appartenait au passé alors qu’il fallait aller de l’avant, que s’il ne me plaisait pas comme ça je n’avais qu’à en refaire un autre. Je suis sûre que son conseil pour ce travail particulier me sera utile dans bien d’autres cas, et dans ce cas précis l’effet surprise de la mousse et les traces d’emballage marquées par l’abandon montreront ce que ce virus a eu sur la sculpture en parallele avec son impact sur nos vies. Non fini et rongé par la nature qui reprend ses droits sur la terre, ce portrait restera ainsi. Je le prépare pour la cuisson et attend de voir ce que ça donnera.

Retrouvailles de décembre
Seance de pose en classe de sculpture à l’académie janvier 2020
à la recherche tactile du visage qui immerge de la terre
Verification de la ressemblance et des proportions
juste avant les cheveux!
Avec des cheveux 😉
Dernière version début février avant le confinement, restait à terminer les yeux et les cheveux
Retour en classe après des mois, mi décembre enfin le casse tête …
09 dicembre: Tête vidée et recollée, mise en séchage avant cuisson.

Ritratto di Leo in BD

Sguardo tramite app sul ritratto Leo
giro attorno al ritratto di Leo in aula di scultura

Prima di pubblicare il ritratto finito, condivido questo video in cui lo si vede a tutto tondo con un filtro automatico che ne modifica l’aspetto e di conseguenza l’approccio visivo. Ci possiamo chiedere in che modo il video e il programma utilizzato per modificarlo influisce sulla nostra percezione di un opera d’arte. Secondo voi ciò che vediamo ora è ancora una scultura oppure un personaggio di cartoon?

Avant de publier le portrait fini, je partage cette vidéo dans laquelle on peut le voir sous tous les angles avec un filtre visuel automatique qui en modifie l’aspect et par conséquent l’approche visuelle. On peut se demander en quoi la video et le programme utilisé pour en modifier l’aspect influe sur la perception d’une oeuvre d’art. D’après vous ce que ce l’on voit est encore une sculpture ou un personnage de bande dessinée?