Anatomia artistica

anatomia artistica studio del corpo umano

18 et 19 décembre 2020 La reprise est là et tout est à refaire tant ça fait un bail que je n’ai pas dessiné d’après modèle. Comme je sais que du re-confinement nous pend au nez je tâche de ne rien perdre, de ne rien rater, chaque instant de cette liberté est si précieux. Le premier jour notre modèle masculin aux corps longiligne (il ballerino) était là et avait gardé son masque. En suit une série de dessins angoissants sans visages, dont un me plait plus que les autres car il a le visage enfouis entre ses bras. Nous étions moins nombreux le lendemain et la nouvelle modèle a posé sans masque, le remettant à la pause bien sûr, et nous faisant oublier l’espace que quelques heures ce maudit virus. Dans le dessin anatomique on laisse souvent le visage pour la fin, la difficulté des proportions du corps tout entier accaparant toute notre attention, pourtant il en résulte que sans le visage le corps n’est plus humain.

18 décembre 2020 dessin étude anatomique femme
18 décembre 2020 dessin étude anatomique homme
18 décembre 2020 dessin étude anatomique homme
anatomia artistica studio del corpo umano 18 décembre 2020

Giocondina vagabondages en Corse

Elle n’ira pas partout avec moi mais après une séance photo dans la magnifique Firenze je l’ai quand même montée au village à Ghisoni pour lui expliquer qui elle est vraiment, de qui elle est comme on dit ici. Photos à l’atelier de Saint Antoine et dans les fontaines de Ghisoni.

Giocondina à Ghisoni, fontaine de Neptune.
Giocondina à l’atelier sur son piédestal avec le crâne de dragon
Giocondina à Ghisoni, fontaine d’E Strette
Fontaine de neptune à Ghisoni avec Giocondina

L’Atelier

panoramique de l'atelier en juillet 2017

Une étape de plus vers le confort et même si ça n’est pas encore terminé je vais enfin pouvoir travailler dans un cadre dédié bien plus spacieux que mon coin de salon, et pouvoir accueillir dans un local agréable et cosy. Au commencement il n’y avait que la pierre les tuiles et un intérieur extrêmement sale, ces pièces servaient de hangar à bois et de garage, et avant encore on y remisait des chevaux et la calèche dont il ne reste que les cercles rouillés. Avant d’attaquer le travail, j’ai dû sacrifier quelques branches du bougainvilliers pour accéder à la fenêtre vermoulue, juste un peu a suffi et il est encore plus beau à présent. Pour rénover il a fallu poser un sol droit sur les gaines, changer toutes les huisseries remplaçant le bois vermoulu et verres cassés par des matériaux modernes et hermétiques et enfin carreler. Il reste encore beaucoup à faire mais cette année j’ai pu m’installer et m’approprier l’espace bataillant aux chauves souris un peu de territoire. La vidéo n’est pas en mode chronologique mais est une présentation de l’atelier et de mon travail le tout ponctué de flashback. Bonne séance!

Morceaux choisis: quelques photos de la vidéo.

Casetta 2015 dehors avant le début des travaux

Atelier 2017

Sculptures, gros plan sur les crânes

Casetta 2015 intérieur en bazar

Casetta 2015 intérieur vide avec les vieilles huisseries

Vitrine des sculptures 2017

Casetta 2016 à gauche sans la porte  et 2017 à droite avec porte et carrelage

2017 Pâques, intérieur de l’atelier porte ouverte sur le jardin

2017, intérieur de l’atelier

Casiers de perles et de médaillons

2017, intérieur de l’atelier

2017, intérieur de l’atelier

2017, atelier cheminée et table de toilette

L’étagère des boites d’expo les mannequins et la vitrine à sculptures

crâne sur fruitier et pinceaux ambiance rétro

Préparation la veille de l’expo à Bastia

présentoirs, celui des grigris et celui des sautoirs dans la cheminée pas finie

Bocal à coeurs perdus

panoramique de l’atelier en juillet 2017

Les manèges des Médusettes

Rython Mouflon