Transhumance le retour!

Les vacances à la montagne c’est fini aussi pour elles, et le troupeau redescend vers la plaine. 😍🤗💚☀️
Route de #ghisoni #vecchiamina #ghisonaccia #corseorientale #patrimoine#transhumance
Le berger nous salue en passant et nous échangeons deux mots, pas le temps de bavarder elles tracent les brebis! Un jour j’aimerais participer et les accompagner à cheval le long de leur périple montagnolu…. Le rêve !

Sur la route de Ghisoni, boutique Ottavi à Gara

Entrée de la boutique Ottavi à la gare

Il se dit que la plus jolie ruelle de Ghisonaccia se trouve à la gare et j’avoue qu’à chaque fois que je passe par là mon regard se perd dans cette vue de pierres bien entretenues; C’est ici dans une de ces jolies maisons restaurée avec goût et en parfait accord avec l’architecture locale que l’échoppe Ottavi a ouvert ses portes. Depuis dehors déjà le ton est mis, et pierres apparentes boiseries et matières brutes nous accueillent aussi à l’intérieur. Les formes généreuses des tommes et les petits fromages ronds attendent dans un environnement frais et authentique que l’on vienne les cueillir, on peut choisir son affinage préféré et les grandes formes peuvent être coupées à la demande au poids. On peut ici acheter des fromages qui sont très différents de ceux conditionnés pour la grande distribution, différence d’emballage mais aussi de type d’affinage et même de recette. Il est possible d’essayer des nouveautés pas encore lancées sur le marché, j’y ai goûté un « stagionatu » en test qui ne se trouve nulle part ailleurs et c’est un délice qui promet. Depuis la boutique on voit à travers la vitre un hâloir bien fourni qui sert de réserve en complément de ce qui est présenté dans les étagères réfrigérées, avec vue sur les séries de formes à l’affinage dans un cadre à l’ancienne mais avec toute la modernité de conservation et de respect des normes. L’huile d’olive Ottavi est également proposée ici en différents contenants assortis, soit de table ou de réserve, même son emballage noir s’accorde au fer forgé de l’ambiance déco de l’ensemble. Derrière la boutique se trouve le hâloir principal, énorme bâtisse ancienne et élégante qui telle la chocolaterie de Willy Wonka fera rêver les fans de fromage.

Sur la route de Ghisoni il n’y a pas que des méduses 😉 Je recommande à ceux qui veulent visiter mon atelier de « La Méduse du Fium’Orbu » à Saint Antoine de faire également une pause gustative et authentique à la gare dans l’échoppe Ottavi. Informations sur le site http://www.fromagerie-ottavi.fr/content/7-la-fromagerie Fromagerie Route de la Gare 20240 Ghisonaccia

#ghisonaccia #ghisoni #corseorientale #tourisme #rural

Entrée de l’échoppe Ottavi à la gare

Don’t shoot the old nanny! Elle indique le bon chemin!

Entrée dans la boutique Ottavi avec vue sur le hâloir annexe

Intérieur du hâloir annexe de la boutique Ottavi

Tomme de brebis Ottavi forme de 3 kilos

Tomme brebis et chèvre Ottavi petite forme

Fromage de brebis petite forme, pasteurisé ou lait cru au choix

Brocciu passu

Table centrale avec plateaux de dégustation

Huile d’olive Ottavi en bouteille de verre ou en conserve d’alu

Soucis du détail déco jusque dans le plafond vitré wouah!

Hâloir principal de la fromagerie Ottavi

Compil productions Ottavi fromages et huile d’olives

10 août complément de reportage.

Ce matin les portes du hâloir se sont ouvertes pour le transfert des formes, les fromages changent de hâloir pour se rapprocher de la boutique et les étalages se vident. Charlie Ottavi m’explique qu’au printemps tout était plein et que maintenant il ne reste que cette partie encore à l’affinage, normal il faut bien le manger et après il n’y en a plus! Il m’explique comment avec du pin laricio et autres belles essences de bons artisans et de bonnes machines ils ont tout fait à l’ancienne, de l’isolation des portes avec intérieur en liège à celle du toit ainsi que toutes les étagères d’affinage des formes. On a parlé normes et au delà car il faut s’adapter, il m’a expliqué le lavage des fromages et le nettoyage du bois pour maintenir une hygiène constante, j’ai entendu un passionné heureux de communiquer sur son savoir faire. L’ancien hôtel de la gare lui aussi est entièrement rénové dans le même esprit, portes épaisses doublées de liège pour maintenir le frais et fermetures en fer forgé quasi médiévales chinées tout exprès. Je me suis dit que cette histoire de liège dans les portes si j’avais su …. tout ce travail fait rêver. En fait en réfléchissant bien à propos de médiéval … il ne manque que les oubliettes!

Intérieur du hâloir

Système de refroidissement et boiseries de conditionnement des formes

stagionatu sur bois à l’ancienne.

Les chroniques de la méduse corse

fromage_corse
fromage de brebis et châtaignes sur céramique d’Oletta

… ou le cafard chronique de la méduse à vous de voir, ceci dit comme à chaque fois en rentrant de Corse j’aime partager un petit quelque chose de là bas avec vous, même un tout petit, et cette année aussi même avec un vieil appareil photo qui n’en fait qu’à sa tête. De toute façon virtuellement le maquis ça ne sent rien et même pris en photo avec un appareil tout neuf un fromage bien fait perd de son pouvoir attractif. Je ne crois pas que vous puissiez saisir véritablement l’effet dévastateur qu’ont certaines odeurs sur notre diète ou ligne de conduite alimentaire juste en regardant une image, ou même quelles sensations de bien-être les parfums des plantes sauvages exaltées par le soleil sur les pierres chaudes peuvent nous soulever d’un vieux soucis persistant, si vous n’allez pas vous même promener votre propre souci dans le maquis un jour de forte chaleur avec un morceau de caju et un bout de pain dans le sac. Je vais tacher de vous raconter avec mes mots et quelques images ce qui fait que l’amertume du « retour » ne s’estompe pas au fil des ans, elle s’ancre et se peaufine comme une amie trop collante. Continuer la lecture de « Les chroniques de la méduse corse »