Essais d’argile

nana cassée

Il y a quelques années j’avais réalisé des medusettes sur le thème des nanas de Wiki de Saint Phalle en partenariat avec le groupe de modelage online, et en décembre on a remis ça mais avec un groupe de modeleurs d’argile naturelle au musée de Modena. La différence de matériau entre les deux séances a donné des résultats forcément très différents. Si avec la polymère on explore davantage la couleur et les formes dans la masse, avec l’argile naturelle c’est la forme qui prime et la couleur n’est que facultative. La méduse toute ronde a bien séché lentement et sous bonne garde, elle est tout à fait présentable rigolote comme j’avais envie qu’elle soit et dans son plus simple appareil. En revanche j’ai eu un problème de séchage avec la Nana d’argile, elle a été oubliée dans un coin trop sec et a craqué. Un échec parait-il sert à rebondir et dans ce cas précis un bon coup de marteau aura été nécessaire. J’ai essayé de la recoller à la barbotine mais à chaque nouveau séchage malgré tous les soins nécessaires c’est resté très très moche. Je suis donc repartie sur une nouvelle Nana à la Niki dont je vous donnerai des nouvelles bientôt …

2019 La médusedragon, chimère moderne 😉

medusedragon argile naturelle « creta »

NanaNiki cassée et medusedragon fraîchement modelée

NanaNiki cassée et medusedragon fraîchement modelée

Challenge NIKI avec Creationfimo et le journal Paroledepâte 2007.

Voir article sur les medusettes Nana ici: http://www.medusacorsica.com/2007/12/inspiration-niki-de-st-phalle/

Challenge NIKI 2007

Étude de cri

Une armée de cris dans la Méditerranée. « STOP SLAVERY » semble crier l’unisson mais ceux qui profitent de cette misère en assourdissent le cri.

STOP SLAVERY 2019 LaMeduseDuFium’Orbu

Sur le groupe FB Art Figuratif Inspiration en partenariat avec le journal Parole de Pâte nous avons planché sur le cri de Munch. Nous avions pour défi de personnaliser le cri de façon à ce que l’original soit toujours identifiable dans une adaptation au choix dramatique ou humoristique.

« Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d’un coup le ciel devint rouge sang. Je m’arrêtai, fatigué, et m’appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j’y restai, tremblant d’anxiété — je sentais un cri infini qui passait à travers l’univers et qui déchirait la nature. »

Mon adaptation fait référence à l’esclavage moderne et à la traite des hommes. Le ciel rouge fait référence à l’immobilisme du monde. Le titre « STOP SLAVERY » accuse ceux qui profitent de cette misère.

Autre version en mode solitaire

Millefiori « le cri »

L’ennui n’existe pas

Des souvenirs du lycée je n’en ai pas beaucoup, enfin mis à part le prof d’art absolument super la prof d’anglais passionnante et le prof de philo qui ressemblait à un batracien, tout le reste est un gros vide flou sous lequel dorment des choses qui sont mieux là qu’ailleurs. En revanche en plus des dessins d’école j’ai quelques tendres souvenirs bien concrets conservés précieusement dans mon cabinet de curiosités personnel,  mes crayons de papier dont certains très utilisés sont taillés jusqu’au corps. Ces miniatures de têtes et de corps me rappellent que l’ennui n’existe pas quand on a un crayon et un canif.

crayons de papier sculptés au cutter (1987-89)