Bozzetti Leonardo

Après un début d’année confinés nous avons pu réintégrer nos ateliers, moyennant maintes précautions et surtout à tour de rôle. Tout doit donc se faire quand même mais dans un temps mesuré. Je vous montre aujourd’hui le résultat des deux premières études en atelier. Le modèle est un homme jeune et musclé, il est en vrai prof de sport et ça se voit. Les deux poses de cette série sont similaires pour la mise en valeur des muscles du torse. Je sais qu’il faut compter et mesurer pour les proportions, mais j’ai encore tendance à ne faire que ce que je vois. Je vérifie après si les proportions sont correctes mais ce n’est pas mon point de départ, car je cherche d’abord l’axe l’équilibre puis seulement les proportions. La plastique générale, chose étrange, me semble parfois parfaite quand le travail n’est pas abouti et ne ressemble à rien. Je suppose qu’il y a là matière à réfléchir et discuter, de l’importance de la perfection figurative dans ce qui est beau tout simplement, la beauté de l’abstrait et de l’essentiel. Certains de mes collègues réalisent une idéalisation de la figure dans la pure tradition de la renaissance et leur travaux sont sublimes, moi je m’intéresse au vrai de ce que je vois et si le modèle était laid je m’attacherais à faire quelque chose de beau à partir la vérité en cherchant ce qu’il y a de beau dans l’humanité. Là le modèle est beau, donc ce n’est pas compliqué en apparence, mais en fait c’est compliqué de voir le beau de la sculpture et de le dissocier du beau du modèle, cela demande une sélection volontaire dans la perception de celui qui regarde. « Ne me dis pas que je suis belle parce que j’ai l’air d’avoir seize ans vingt ans trente ans cinquante ans … dis moi que je suis belle parce que je vis dans ton regard. » te dira la sculpture.

I miei compagni, la gioia di stare insieme a lavorare 💚 la joie d’être ensemble à travailler en bonne compagnie
folletto e bozzetto

Bozzetto plouf ado

Thème du plongeon à l’adolescence, conscient du danger l’ado attend son tour

Bozzetto: Adolescent qui attend son tour pour sauter du rocher à la rivière. Même s’il sait que la profondeur est suffisante et que les autres avant lui ont déjà sauté et sont remontés, la crainte de l’inconnu et de l’invisible sous la surface le retient. Le temps et l’espace, l’appréhension devant le futur, la vie qui se profile dans une cascade sombre.

Bozzetto plouf ado
al fiume

Bas-relief « sieste » trace fantôme

Forme à partir du prototype perdue au démoulage du plâtre
Original en terre perdu au démoulage.

Après le mini « bozzetto » de la sieste j’ai travaillé à une version plus grande qui représente le corps tout entier, la partie en haut relief correspond à ce qui emerge de l’eau, la partie en « stiacciato » et bas relief à la partie immergée que l’on voit de haut à travers la transparence de l’eau. J’ai cherché à donner l’aspect fluide de l’eau dans la partie haute qui correspond à l’aval du fleuve, inversant ainsi le point de vue comme si on était un oiseau en Sand by au dessus de la rivière tournant le dos à la montagne en direction de la mer. L’aspect lisse de la partie basse suggère le monde du rêve, transporte la figure dans un cosmos imaginaire. Ces images montrent le prototype en terre qui a été détruit au démoulage du calque, et le calque obtenu en plâtre lui aussi perdu à l’étape suivante. Aujourd’hui je vous montre juste des fantômes.

Portrait

WIP in aula di anatomia febbraio 2021

Étude de portrait avec un crâne animal.
Quatre heures en tout pour le portrait au crayon, sur lequel j’ai dédié le temps nécessaire au visage laissant le reste de la composition en brouillon.

Portrait Ritratto 4h-ore Il Viking con il teschio di capra
WIP in aula di anatomia febbraio 2021