Giocondina, la mini Joconde

Giocondina J’avais envie d’aborder Botero avec les membres du groupe de modelage « ArtFiguratifClay-Inspirations », car se plonger dans son univers ou la rondeur envahit le plat autant que le relief était une source d’inspiration idéale pour créer quelque chose à base d’argile polymère colorée. Pour ma part j’ai choisi sa Joconde, car l’idée de jouer avec la perception de l’oeuvre par un spectateur artiste puissance deux était bien assez tordue pour m’amuser. Botero regarde la Joconde de De Vinci et créé une Joconde, que je regarde pour créer une Giocondina. Ce qui m’a amusé aussi beaucoup et qui fait autant partie de la création est l’idée de rapporter ma Giocondina à Florence d’où est partie la première Joconde, et ça franchement c’est le truc de OUF qui boucle le cercle. Oui j’ai rapporté en quelque sorte non pas la Joconde à Florence mais l’idée de la Joconde par double spirale à travers un univers non pas parallèle mais hélicoïdal visible grâce à la photographie que j’ai pu réaliser sans aucun trucage dans la Loggia dei Lanzi sur la Piazza Della Signoria. À prendre au degré que vous voulez, le second ou le plus tordu en suivant les spirales. Autre degré à ne pas négliger celui des dessous de l’histoire car sous les jupes de la Gioconda savez vous ce qu’il y a? Réponse dans les photos indiscrètes… Bon voyage à Florence avec la Giocondina de LMDFO. #ghisoni #ghisonaccia #firenze #italia #corsica #gioconda #giocondina

taille crayon

Des souvenirs du lycée je n’en ai pas beaucoup, enfin mis à part le prof d’art absolument super la prof d’anglais passionnante et le prof de philo qui ressemblait à un batracien, tout le reste est un gros vide flou sous lequel dorment des choses qui sont mieux là qu’ailleurs. En revanche en plus des dessins d’école j’ai quelques tendres souvenirs bien concrets conservés précieusement dans mon cabinet de curiosités personnel,  mes crayons de papier dont certains très utilisés sont taillés jusqu’au corps. Ces miniatures de têtes et de corps me rappellent que l’ennui n’existe pas quand on a un crayon et un canif.
www.medusa.corsica
#sculpture #miniature

Sculpture tête de Méduse


Défi plaisir et prise de tête que de créer une sculpture à la volée juste avant Artissima en plein mois de juillet avec la chaleur qui sèche l’argile polymère la fait craquer en plein séance de modelage, en est sorti cette tête de Méduse. J’avais déjà le motif créé pour le caméléon du défi précédent, et sa teinte correspondait exactement à ce dont j’avais besoin pour un effet peau de serpent. La forme de la tête est ronde et un peu plate, je me suis inspirée de différentes formes de têtes. Pour en citer quelques unes, la finesse de la Méduse de Bernini est selon moi inégalable, l’expression de celle de Carvavage m’impressionne, et la mort dans regard clos de celle de Cellini de la piazza della Signoria de Florence a quelque chose de calme et d’envoutant. Sans oublier cette version à Modena de Carlo Aureli qui se trouve dans la cour intérieure de la mairie qui a servi à Versace pour son logo. Si ce n’est pas la plus belle de toutes ce sera la plus intime pour moi, celle de Ghisoni en métal rouillé qui orne un point d’eau du village. Au début quand j’ai fait le visage j’ai d’abord pensé modeler un regard de type vide et uni, puis j’ai changé d’avis et préféré utiliser le dessin pour donner de l’écho aux serpents mais aussi pour accentuer l’effet pétrifiant en rapport avec la symbolique du pouvoir de la gorgone. Ce type de travail j’y songe longtemps à l’avance et ne me lance que lorsque je suis sûre de ce que je veux, le plus difficile consistant à concrétiser l’idée au bon moment. Il y en aura surement d’autres car ce thème n’a pas fini de m’inspirer.
J’ai regroupé dans cette vidéo les étapes de création à l’atelier de Saint Antoine pour montrer l’envers du décors et vous dévoiler un peu de technique, et le shooting photo à Ghisoni pour le plaisir de la balade. CML