Bas relief Médusa

Il existe deux versions de cette tête de Méduse, une en argile et une en plâtre. La version d’argile est celle de départ, elle a servi à réaliser le moule dans lequel la deuxième version en plâtre a été coulée, mais n’est pas restée identique car j’y ai retravaillé. Ce thème est dans mes favoris et pour bien des raisons, et j’avais absolument besoin d’une interprétation personnelle. De la victime du bourreau qui a besoin de son pouvoir à la créative assassine qui tue pour sculpter, le paradoxe de cette créature est fascinant. Personnellement je préfère “animer” mes sculptures en mettant mon cœur à l’ouvrage, c’est plus “humain”. Travailler l’argile et le plâtre qui sont des matériaux non polluants et issus de la terre me permet de donner une valeur naturelle à l’interprétation et par là une dimension spirituelle écologique. Il est difficile de renoncer à des matériaux modernes à base de résine et je continue d’en utiliser pour les possibilités expressives et plastiques qu’ils permettent, mais j’aimerais que tout soit aussi pur et évident que la terre. La lecture de l’image est volontairement facile, je tiens à ce que le résultat soit à portée de tous, et soit aussi une invitation à en savoir plus pour qui ne connaît pas. Le visage demeure immobile et l’expression se veut relativement calme même si l’inquiétude est apparente. Le mouvement se trouve dans les serpents sinueux dont les bouches sifflantes donnent l’alerte. Le drame qui va suivre n’existe que dans le pressentiment représenté par l’agitation des serpents, et dans l’idée du spectateur qui connaît l’histoire. Comme l’original d’argile est ressorti presque indemne du moule je l’ai récupéré nettoyé et retravaillé. La différence entre les deux versions fait que ce sont deux œuvres distinctes sur le même thème avec la même base. Dans cette dernière séance de travail j’ai cherché à accentuer l’expression ce qui a donné une version plus obscure et plus intense. Accentuer les niveaux y a contribué car cela a approfondi les ombres, en fin de compte il ne s’agit ici que d’ombre et de lumière sur de la terre.
Dimensions 26x28x5cm. Travail effectué en partie à l’académie et en partie à la maison. Le plâtre a été fait en cours de “Tecniche della formatura” et le bas relief d’argile en “tecniche della scultura” La version d’argile finie à la maison est à ce jour encore crue car l’école est fermée, je mettrai l’article à jour après cuisson. J’ai hâte de retourner en cours, confronter son propre travail celui des autres au quotidien est une motivation qui nous pousse tous à donner le meilleur, nos échanges et sourires la joie d’apprendre et ma voisine qui danse autour de son “trespolo” sur une musique que je n’entends pas et le prof qui passe pensif et observateur entre nous pour s’arrêter là ou c’est nécessaire, toute cette ambiance j’espère la retrouver bientôt!
#iostoacasa #abafi #accademiabelleartifirenze #corsicadiaspora #covid19
www.medusa.corsica

Version originale en argile juste avant la prise de forme, cette version n’existe plus
Forme en plâtre creuse et ce qui reste de l’original au fond
Apparition du positif en plâtre par destruction du moule
Positif en plâtre vue de haut
Positif en plâtre vu de biais
Positif en plâtre vu de face
Version d’argile après modifications 5mars2020.
Version plâtre Finie et version argile crue avant séchage 5mars2020

Travaux d’Hercule

Solidarietà musei chiusi, oggi si condivide arte.
Ultimo allievo di Donatello e maestro di Michelangelo, Bertoldo di Giovanni fu scelto da Lorenzo il magnifico per aprire l’accademia d’arte di Firenze nei Giardini Medicei di San Marco. Aveva pensato a Leonardo ma era via, scegliere l’ultimo allieve di Donatello come maestro era un modo di assicurarsi della linea giusta ad offrire ai giovani scultori.

Solidarité avec les musées fermés, aujourd’hui on partage de l’art.
Dernier des élèves de Donatello et maître de Michelangelo, Bertoldo di Giovanni fu choisi par Lorenzo le magnifique pour fonder l’académie de Florence nommée alors les «Jardins Médicis à San Marco ». Il avait pensé à offrir le poste à Léonard Da Vinci mais il n’était pas disponible, choisir le dernier des élèves de Donatello comme maître était un moyen de s’assurer de la continuité dans la meilleure ligne artistique à offrir aux jeunes sculpteurs.

1470-75 Ercole a cavallo. Museo della Galleria Estense di Modena.
Statua equestre perche era un uomo nobile e di potere, presenza della ghirlanda segno di natura collega la figura con la terra e col mondo degli uomini, guarda in alto dietro siccome ricevesse segno di una presenza spirituale ciò che lo collega con il divino. Tutto in quello Ercole significa potere eleganza nobilita e alta spiritualità, una degna figura del rinascimento. Sarebbe stato un regalo dalla parte di Lorenzo Di Medici al Duca Ercole I della famiglia all’origine del museo Galleria Estense di Modena.
Statue equestre pour un homme noble et de pouvoir, la présence de la guirlande de fleurs signe de nature relie la figure à la terre et au monde des hommes, il regarde vers le haut derrière lui comme pour recevoir un signe de présence divine. Tout dans cet Hercule signifie pouvoir élégance noblesse et haute spiritualité, une digne figure de la renaissance. Il aurait probablement été offert par Lorenzo Di Medici au Duc Hercule Ier de la famille à l’origine du musée Galleria Estense di Modena.

Ercole a cavallo, Bertoldo di Giovanni 1470-75 Modena, Galleria Estense


Bozzetto duo de jeunes filles FEB2020

Je vous l’avais montrée par petits bouts, la voici la voilà toute entière! Cette sculpture est une composition de deux figures, faites l’une à la suite de l’autre à partir de la même modèle sur une période de deux mois et demi. La différence visible entre les deux s’explique simplement, j’ai réalisé la première plus large qu’à la vérité et la seconde plus proche de la vérité. J’ai rencontré plusieurs difficultés dans ce travail car il n’y a pas de structure interne et l’argile est capricieuse. J’ai vu s’écrouler la figure haute déchirant son bras et tordant ses jambes sans os comme dans Harry Potter ou les montres molles de Dali 😭 et vu aussi les fissures dans le socle au séchage trop rapide 🤯 ou encore des écarts de teinte à la cuisson 😩 on apprend chaque jour et je comprends mieux à chaque nouveau défi 🤓. J’ai travaillé le plus souvent avec mes doits mais pour accéder à certains endroits les outils ont été indispensables. Après cuisson j’ai scié le support qui tenait la jambe et disposé des coquillages à la place pour cacher la trace de scie. Pour colmater les étroites fissures j’ai utilisé un enduit minéral naturel et presque on ne voit rien du tout, mes figures font bonne figure! Pour les photographier j’ai joué avec la lumière, et retirer la couleur est le meilleur moyen d’aller à l’essentiel, j’ai laissé Juste une photo couleur car c’est la saison du mimosa 😍 mais les images sont bien plus belles en noir et blanc. Ainsi je réserve quelque émotion inattendue à ceux qui se déplaceront pour voir cette sculpture quand elle sera backtopaese! ❤️ #corsicadiaspora ❤️😘
Mienville www.medusa.corsica
Accademia di Belle Arti di Firenze, Scultura Professore Patti.

Sortie du four Accademia Belle Arti Firenze 21 Gennaio 2020
Bozzetto ABAFI duo ragazze FEB2020Mienville