Giro a l’Accademia di Firenze

Bientôt la rentrée et cette année pour moi aussi! Je vous emmène pour un tour intime à l’intérieur de l’Académie des beaux arts de Florence dans les salles de classe et une balade photo en ville. Ceci dit faire un tour à Florence n’est pas suffisant du tout car la ville mérite bien plusieurs jours ou même toute une vie. J’avais fait l’aller retour dans la journée début avril pour visiter l’Académie et une petite balade, donc je n’avais pris que quelques photos dont celles pour présenter ma « Giocondina ». Même si mon « Giro » était essentiellement dédié à la sculpture j’ai quand même craqué pour la cathédrale et les ruelles jusqu’au Ponte Vecchio. Je suis déjà venue plusieurs fois en ville, avec les enfants et avec mes parents et ces ruelles m’ont rappelé des souvenirs heureux remontant jusqu’à ce voyage du lycée avec le professeur d’Arts plastiques Jacques Véry qui disait :  » Cathy si les petits cochons ne te mangent pas on fera quelque chose de toi ». À l’académie la fonderie et le travail du marbre sont au programme dès la deuxième année, et la première année est consacrée aux apprentissages des fondamentaux comme le dessin anatomique l’histoire de l’Art et les cours de sculpture et de structure pour la sculpture entre autres. On ne cesse jamais d’apprendre, et où apprendre mieux qu’ici. Je crois qu’avec ces bases classiques solides j’aurai la liberté de me diriger où je veux en explorant aussi bien le figuratif que l’abstrait dans les arguments qui me tiennent à cœur et ne ferme aucune possibilité, ceux qui me connaissent bien savent que je m’intéresse à tout. Florence est un lieu propice à la beauté des Arts et cela force l’humilité, je me sens si petite devant ce qui m’attend, un peu comme ma mini Gioconda dans un monde de géants.
#firenze #accademia #corsicadiaspora

Neptune de Florence dit « Biancone » de Bartolomeo Ammannati et ses élèves dont Giambologna (neptune de Bologne) Piazza della Signoria

Il parait que ce gars là tout blanc est le portrait de Cosimo de Medici, non pas le gars en combinaison en bas de la photo mais le grand en haut! (photo1 ) .

Copie en plâtre du Neptune de Bologne de Giambologna
Copie plâtre Neptune Giambologna (piazza del Nettuno – Bologne)
Accademia Belle Arti di Firenze, série de modèles en plâtre
Loggia dei Lanzi, Persée et Médusa de Cellini
Giocondina Loggia dei Lanzi Firenze
Giocondina La Méduse du Fium’Orbu dans la Loggia dei Lanzi à Florence
Giocondina Loggia dei Lanzi sous le lion
Bibliothèque Belle Arti Firenze
Bibliothèque Belle Arti Firenze
Bibliothèque Belle Arti Firenze
Atelier de dessin Belle Arti Firenze
Atelier dessin Belle Arti Firenze
Atelier dessin Belle Arti Firenze
Atelier Sculpture Belle Arti Firenze
Atelier sculpture Belle Arti Firenze
Davide copie platee visage
Belle Arti Davide copie plâtre
Loggia dei Lanzi, Hercule et le centaure Nexus à droite.
Piazza della Signoria, Firenze.
Piazza della Signora, copie du David de Michelangelo dont l’original se trouve en musée.
Cattedrale Santa Maria del Fiore Firenze
Santa Maria del Fiore, Duomo (Brunelleschi) et tour de la cattedrale de Florence

Exercice de style avec une méduse parisienne

Ce dessin trône au dessus de mon bureau depuis des années et est à l’origine du choix de mon pseudo, car la Méduse pétrifie du regard comme l’argile durcit dans un parallèle séduisant. Bien que la gorgone tue pour créer ses statues macabres alors que le sculpteur au contraire tente de donner un peu de son âme à l’argile qu’il fait durcir, j’aime la comparaison. J’avais oublié de noter le nom de l’auteur de cette sculpture et force de chercher j’ai fini par retrouver l’original sur le site des musées de la ville de Paris, ce qui m’a donné envie de relever le défi d’en faire une version d’argile. Alors c’est un original de Herni Pernan qui date de 1653 et qui était sur les portes de l’ancien hôtel de ville de Paris celui qui a brûlé lors de la Commune en 1882. C’est difficile de créer un relief à partir de photos, et j’ai mis plusieurs heures avant de commencer à y croire. Ma version est sensiblement plus basse que l’original pour 4cm d’épaisseur contre 13cm pour le vrai, donc les ombres seront forcément différentes sans compter que les traits ne sont pas identiques, mais les dimensions du contour sont presque pareilles. Bien évidement, j’aimerais bien le cuire pour protéger cette figure des effets du temps car l’argile naturelle crue c’est très fragile. J’ai appelé cela « exercice de style » car je n’avais jamais fait de haut-relief auparavant, même pas dans d’autres matières puisque la plupart de mes autres sculptures sont en relief complet puis collées ou fixées sur des supports parfois plats, à la différence travailler directement sur le support dans une seule et même matière implique des contraintes que je n’imaginais pas, un exercice de style très intéressant à faire.

Exercice en argile, haut relief, à partir de la photo de l’original et d’un dessin à partir d’une copie en plâtre. Italie 2019. (haut-relief = bas relief avec une dimension 3D en plus)
Dessin à partir d’une copie en plâtre, 50x70cm, Paris 1991.
dernière retouche …

Giro a Milano, Preraffaeliti

Pas une grande file d’attente comme on peut en subir devant d’autres expositions contrairement à ce que je craignais étant donné la rareté de l’évènement, et même le Palais Royal de Milan j’ai eu du mal à trouver la porte d’entrée car Vuitton a posé un énorme bloc carré blanc opaque juste devant pour une campagne de publicité Fashion aux pieds du Duomo qui franchement est aussi pertinente en ce lieu qu’une publicité de lessive au beau milieu d’une oeuvre cinématographique. Je vous épargne donc la vue massacrée de cette place pour ne montrer que ce qui compte vraiment, le prêt temporaire en provenance d’Angleterre de ces oeuvres exceptionnelles et quelques images du magnifique Duomo di Milano. Il faut connaitre ce mouvement artistique très British qui ne compte que quelques artistes, car malgré l’humilité spacio-temporaire la portée en beauté en poésie et en émerveillement est énorme. Vous avez tous déjà admiré au moins une oeuvre, soit en illustration d’un texte, ou sur un objet Kitch sur lequel figure une peinture. Pouvoir admirer de visu et même approcher si près à voir le trait de crayon ou le sfumato à la DaVinci était magique, j’ai même mis mes lunettes pour ne rien manquer! Bien sur ce qui rend si particulier ce mouvement artistique est la démarche commune qui consiste à raconter quelque chose en s’inspirant des grands thèmes soit spirituels soit littéraires, en introduisant des faits personnels à leur représentation. Chaque oeuvre raconte un moment de la vie de l’auteur en même temps qu’une autre histoire, un deuil personnel par exemple dans la représentation d’une figure historique, et la symbolique des objets des couleurs et de la structure parfois même du tableau ont une important capitale dans la compréhension. Je vais vous montrer juste quelques morceaux choisis que j’ai pu photographier à l’expo, vous allez de suite comprendre pourquoi j’adore.

John Everett Millais, Ofelia, 1894
Frank Cadogan Cowper, Sainte Agnes, 1905
Dante Gabriel Rossetti, Beata Beatrix, 1864-70
John William Waterhouse, cercle magique, 1886
John William Waterhouse, Dame de Shalott, 1888
Duomo di Milano, Porte
Duomo di Milano, détail
Duomo di Milano, détail
Duomo di Milano
Duomo di Milano