Bas-relief « sieste » trace fantôme

Forme à partir du prototype perdue au démoulage du plâtre
Original en terre perdu au démoulage.

Après le mini « bozzetto » de la sieste j’ai travaillé à une version plus grande qui représente le corps tout entier, la partie en haut relief correspond à ce qui emerge de l’eau, la partie en « stiacciato » et bas relief à la partie immergée que l’on voit de haut à travers la transparence de l’eau. J’ai cherché à donner l’aspect fluide de l’eau dans la partie haute qui correspond à l’aval du fleuve, inversant ainsi le point de vue comme si on était un oiseau en Sand by au dessus de la rivière tournant le dos à la montagne en direction de la mer. L’aspect lisse de la partie basse suggère le monde du rêve, transporte la figure dans un cosmos imaginaire. Ces images montrent le prototype en terre qui a été détruit au démoulage du calque, et le calque obtenu en plâtre lui aussi perdu à l’étape suivante. Aujourd’hui je vous montre juste des fantômes.

Portrait

WIP in aula di anatomia febbraio 2021

Étude de portrait avec un crâne animal.
Quatre heures en tout pour le portrait au crayon, sur lequel j’ai dédié le temps nécessaire au visage laissant le reste de la composition en brouillon.

Portrait Ritratto 4h-ore Il Viking con il teschio di capra
WIP in aula di anatomia febbraio 2021

Étude Cristo Morto

studio del Cristo morto di Mantegna con i colori acrilici in aula

En cours d’anatomie nous avons étudié la pose du Christ mort de Mantegna. Notre modèle, celui que j’appelle le « viking » a les cheveux longs et est barbu et sa physionomie se prêtait bien à l’exercice du remake. La difficulté résidant dans la perspective, le point de vue, le regard. Pour couronner le tout, j’avais apporté ce jour là de la couleur, et ça faisait une éternité que je n’avais pas peint d’après modèle. Peindre une interprétation issue de l’imagination est une chose, peindre une interprétation de la réalité en est une autre. Chacune des deux images est une étape de la même étude. Deux heures au crayon pour placer le Christ mort et deux heures à la couleur pour placer les ombres et la lumière.

première étape de l’étude au crayon
Étude « Cristo morto«  di Mantegna à l’acrylique