Remakes

Faire du neuf avec du vieux, transformer récupérer recycler, il est hors de question de laisser quoi que ce soit au placard. On peut reprendre un modèle pour le refaire au gout du jour avec de nouvelles pièces, ou encore réutiliser d’anciennes pièces pour refaire un modèle mixé avec des nouvelles. Dans tous les cas la création finie est tout de même une nouveauté dont voici quelques exemples récemment refaits après découpage de fils et démontage de chaines.
Tout d’abord, ce bracelet orange et rouge avait été monté avec un élastique trop fin et de piètre qualité avec du câblage. Après l’avoir découpé bien sur je décide de changer certaines pièces et de revoir le style. Il était monté avec des perles de rocailles sur du câblage en fer et quelques perles d’argile entre les pièces rectangulaires. J’ai remplacé la pacotille par de nouvelles pièces noires à paillettes et retiré les perles oranges pour en mettre des noires. Je le trouve bien plus résistant avec un meilleur fil passé en quatre points et surtout plus beau dans des tonalités plus chic.

remake avec ajout de barres transversales noires
remake avec ajout de barres transversales noires

Ce modèle ancien de « crazychain » était monté sur une chaînette, je l’ai énormément porté pendant des années et surtout je lui avais fait subir des crachtests dans l’eau. Ses perles sont très patinées et les apprêts oxydés. Je décide de le monter sur un gros élastique double en ajoutant des perles noires d’argile, et les breloques anciennes sont ajoutées à des anneaux passés entre les perles. Il bouge bien, est assez lourd pour se faire sentir sans pour autant tomber du poignet. Les anciennes perles à base de Mokumé à l’encre ont bien vieilli mais les couleurs ont changé avec le temps, ça lui donne un aspect encore plus « rétro ».

remake vieilles perles usées patinées et anciens motifs
remake vieilles perles usées patinées et anciens motifs

Ce médaillon violet en forme de feuille était accroché à un montage de chaînette posé sur mon sac vintage en croco. J’ai séparé les deux et monté cette feuille en grigri avec un bout de pièce texturé et résiné. Je regarde avec clémence mes cannes fleurs et soleils et mes grosses traces de doigts, qui font encore quelque effet coloré et que je n’avais pas du tout envie de mettre au rebut.

remake ancien médaillon d'argile et nouveau morceau en résine
remake ancien médaillon d’argile et nouveau morceau en résine

Encore un remake de « crazychain » avec une nouvelle chaîne et des apprêts mais créé avec les perles d’un collier cassé dans les tons de rouges, blingbling mais tout simple.

remake ancien modèle le "crazychain" dans une version rouge
remake ancien modèle le « crazychain » dans une version rouge

Remake du modèle à 4 rangs mais en une version à trois rangs seulement, tons assortis vert et deux bleus différents un nacré et un nuit pailleté pour agrémenter une pièce rectangle à canne tortue.

remake bracelet trois rangs ancien modèle nouvelle canne tortue
remake bracelet trois rangs ancien modèle nouvelle canne tortue

Remake du 3 rangs avec des perles complètement nouvelles, dans la continuité du précédent aux tranches de canne tortue enroulée dans un serpent et fleur vert et or.

Bracelet 3 rangs canne tortue enroulée dans serpent et perlines bleu nuit vert et bleu nacré
Bracelet 3 rangs canne tortue enroulée dans serpent et perlines bleu nuit vert et argent

Que ce soit un ancien modèle ou un nouveau avec d’anciennes perles ou des nouvelles, je suis toujours devant une création nouvelle avec la même appréhension à les montrer: « est-ce que ça va plaire ou non? ». Le remake n’est finalement qu’une longue série, témoin d’une constante remise en question.

remakes-2015

 

tutoriel bijou fimo, le bracelet de martine

bracelet de martine porté
bracelet de Martine porté

Dans ce tutoriel je vous montrerai comment j’ai procédé pour obtenir des perles plates régulières à aligner sans décalage au montage pour le bracelet orange.

Tout d’abord il faut avoir un motif, dans cette leçon je ne montre pas la réalisation d’une plaque de dessin car je considère que ne seront intéressés que ceux qui ont déjà une série de cannes à exploiter pour créer un dessin personnel à découper. La plaque doit pouvoir contenir à la découpe environ une dizaine de rectangles de deux centimètres de large. Mon bracelet en compte neuf au montage et m’en sont restés trois pour un autre. La plaque de départ ici est de 6x12cm une fois recoupée, elle peut contenir donc 12 carrés de 2x3cm.
Cette plaque de départ n’a pas besoin d’être trop épaisse car elle sera superposée à une autre, mais j’aime les nuances de côté et j’ai choisi de superposer plusieurs teintes assorties en couches très fine pour un résultat d’environ 2mm. Une fois les rectangles décorés découpés, j’ai préparé la partie intérieure unie en couches fines aussi superposées sur deux millimètres environ, sachant que j’ai choisi de mettre le rouge foncé à l’intérieur du bracelet. Des clones unis identiques sont coupés pour chacun des colorés et sont posés l’un à côté de l’autre comme un livre ouvert, les parties décorées et rouge foncé dessous.

tuto_bct_1tuto_bct_2tuto_bct_3

tuto_bct_4

À l’aide d’un réglet, mesurer un centimètre du bas et un centimètre du haut les traits qui recevront les élastiques. J’utilise des cure dents pour tracer de façon régulière, et une légère pression permet de marquer correctement sans trop déformer le dessin. Les cure dents resteront dans les traces lors de l’assemblage des deux parties de chaque rectangle, et c’est à ce moment qu’on peut encore travailler avec un tampon par exemple la partie rouge du dessous.

tuto_bct_5tuto_bct_6tuto_bct_7

tuto_bct_8

Une fois que tout est bien soudé ensemble il suffit de les tourner un peu dans les trous pour les décoller et les retirer avant cuisson. Juste avant de cuire, je vérifie quand même que les rectangles sont toujours de la même taille et forme en les alignant et en les lissant légèrement sur les bords. Ils ont maintenant environ 4 millimètres d’épaisseur, le trou de un millimètre est donc bien protégé et il y aura moins de risque de casse car entre le trou et les bords il y a un peu plus d’un millimètre. Je tiens à la solidité et à la durabilité de mes créations. Si après cuisson les trous se sont un peu rétractés et resserrés, il faut repercer au même endroit avec un mèche fine et cela ne changera rien à la symétrie. Un bon ponçage et lustrage viendront finir l’aspect des plaques.

tuto_bct_9tuto_bct_10tuto_bct_11

tuto_bct_12

nouer et laisser pendre deux franges perlées.

Pour le montage, comme il y a deux rangées de trous, je recommande de ne couper le fil qu’après avoir enfilé déjà une série et prévu des nœuds et une même longueur pour le deuxième tour. Un nœud vient fermer déjà le premier tour, puis sans couper la partie la plus longue du fil restant repart dans la deuxième série de trous pour revenir se nouer avec le fil de départ. On peut forer un trou plus grand dans la perle de finition et y dissimuler le nœud final avec de la colle, mais j’ai choisi de laisser dépasser deux franges à fermer de mini perles, choix qui me permet de revoir éventuellement un autre montage en cas de besoin sans avoir à casser de la Loctite dans une perle. J’espère que ces explications vous auront été utiles, même si vous ne faites pas le bracelet orange de Martine bien évidement, et que cela vous donnera des astuces pour avancer.

 Retrouve ce tutoriel avec une meilleure définition des images de meilleure qualité et un texte amélioré dans le blogbook à télécharger gratuitement

Download_on_iBooks
blogbook-googleplay