Inspiration Niki de St Phalle

Reflexion de groupe sur un thème artistique donné, en voici ma participation.
Pour voir les photographies des travaux des autres participants, rendez-vous sur

Parôle de pate : Niki De St Phalle et les polyméristes

J’ai aimé observer l’œuvre de Niki, démesurée au possible, ou toute exagération est tolérée car représentative de notre désir de liberté et d’expression. Les thèmes qu’elle aborde et sa façon exubérante de les traiter sont et source d’inspiration et source de réflexion.

« Il faut essayer d’égayer la vie. C’est notre rôle, à nous les femmes.  » NIKI

Deux essais différents réalisés en début de recherche sur le thème, une nana à pieds de poule et un dragon aillé, puis la Nana à visage souriant. Pour cette Maxinana sur piédestal, je prépare deux cannes « fleurs » dans des tons joyeux sur fonds or et cuivre. La canne du motif floral est réduite en différents diamètres pour onduler la répétition du motif sur le cercle de base.
Jeu de pleins et de vides dans la construction en base de cercle, pour rappeler notre fonction naturelle bien sûr mais aussi la mobilité et liberté de cette matrice. Une seule frange en guise de jambes, mobile également, qui balance sous le pendentif au rythme de ma démarche, représente l’équilibre constant car revient toujours au centre.
Ci dessous, un ajout de décembre 2008 suite à la réalisation d’une deuxième maxinana:

La seconde Maxinana réalisée un an plus tard est en base de mokumé violet ornée de motifs floraux différents dont une fleur aux pétales arc en ciel. Moins fine que la première, elle est également par sa couleur plus voyante et se porte sur une tenue sobre de préférence.

3 réponses sur “Inspiration Niki de St Phalle”

  1. Au premier coup d’oeil

    Je lui trouvais un côté mauresque à ce collier. J’aime ton choix de couleur .
    Au second regard mais c’est du Niki! Ou! ou! Ou!
    très amusant comme toujours.

    La main dans le second ouais un peu gros je ne voudrais la voir venir vers moi!Ayoye!

    Toujours aussi amusant ce que tu fais Médusa.

Les commentaires sont fermés.