Siesta al fiume bozzetto

autoritratto autoportrait à la rivière

Autoportrait sans recherche de ressemblance physique, la ressemblance réside dans l’attitude. La sieste au fleuve est un moment d’armonie avec la nature, de silence rythmé par le cours de l’eau, de bien-être propice à la rêverie et à la créativité. Il faudrait indiquer en montagne des panneaux « silence armonie en cours » pour éviter aux gens de hurler leur enthousiasme devant les paysages. « Comme c’est beau! » Pensez-le ne le dites pas on le sait.
Bientôt la suite de ce travail d’étude avec une version plus grand format en plâtre et en cire.

sieste à la rivière accrochée au rocher les jambes dans l’eau
bozzetto original en argile vu de dessus
traduction du bozzetto d’argile en plâtre et patine d’acrylique
positif en plâtre patiné à partir d’un moulage de l’original en argile

Bozzetto Paolo

Bozzetto Paolo, troisième et dernière séance de modelage « dal vivo ». Le premier jour alors que Bozzetto avait juste des moignons un torse de trapeziste élargi et une grosse tête de troll, le prof est passé, a regardé, a sourit, est parti, il n’a plus rien dit. Là on peut supposer tout et n’importe quoi, j’ai décidé de travailler et d’attendre le coup de grâce 🙃 Je sais ou sont mes erreurs, la pose est sensiblement différente car j’ai accentué la torsion du bassin donc en fait tout mon modèle est faux donc je sais déjà ce que je vais entendre comme critique à propos des proportions et de la pose, le mystère réside dans ce que je n’ai pas vu. J’ai travaillé à contre jour au fond de la salle et c’est vraiment difficile, j’ai visualisé des erreurs en tournant le bozzetto à la lumière pour mieux le photographier à la fin. Parfois le modèle passe dans les rangs pendant ses pauses de pose, et alors que je m’appliquais à placer un zizi en appuyant grossièrement dessus il m’a dit « attenta non schiacciare troppo li » « attention de ne pas trop écraser ici ». le dernier jour il m’a dit « tu m’as fait un gros nez », il n’a rien dit à propos du zizi mais le nez ne lui a pas plu, il m’a dit aussi qu’il aimait bien Rodin donc ça va le Mienville en première année n’a pas trop à s’inquiéter j’ai le temps de m’améliorer.
J’ai ajouté à ces photos celle du même modèle mais dans une autre pose, il s’agit de la deuxième épreuve de l’examen d’admission, en bas relief. C’est tout pour aujourd’hui, ciao!

Bozzetto Au début, c’est comme Avec une imprimante 3D mais avec les doigts!
Bas relief « dal vivo » deuxième épreuve d’examen d’entrée