Giro a Firenze Museo Opera del Duomo

(c) Mienville

Juste une sélection parmi des merveilles, car ce musée qui contient les originaux des œuvres du Duomo est vraiment très riche. En particulier les sculptures faites pour les niches extérieures de la cathédrale sont réunies et on peut admirer des œuvres de Donatello de bien plus près que les copies aux emplacements publics. Par exemple Abacuc paraît minuscule en extérieur et bien plus visible dans le musée, cependant puisque les œuvres sont descendues de leur piédestal originel j’aurais aimé pouvoir tourner autour et les admirer à hauteur d’homme, d’égal à égal, pour en recueillir davantage d’information pour satisfaire mon regard curieux mais aussi pour sentir davantage l’humanité qui se dégage de ces œuvres magistrales. La Pietà de Michelangelo est en restauration mais on peut la voir quand même et j’avoue avoir hâte de savoir quand ce sera fini pour revenir rien que pour elle. Dans ma sélection d’images il y a un bas relief de Pisano qui représente l’art de la sculpture donc une sculpture qui sculpte une sculpture comme un abysse dans mon regard d’apprentie, et un de Della Robbia qui représente la dialectique soit Aristote et Platon qui discutent. Ces deux bas-reliefs me rappellent l’accademia, où l’on apprend à sculpter et ou l’on discute entre nous et avec nos maîtres. Ce à quoi on pense devant certaines œuvres nous appartient, c’est une relation intime, et ces pensées et émotions sont bien plus puissantes que les images.
Images (c) Mienville

(c) Mienville
Michelangelo PIetà 1547-55 circa
Andrea Pisano, Fidia, la scultura 1348-50
Luca della Robbia, Platone e Aristotele, dialettica 1437-39
Donatello, la Maddalena circa 1450, in fondo la pietà di Michelangelo.
Donatello, Abacuc detto lo zuccone 1434-36

Duomo di Modena

À chaque fois que je vais à Modène je suis sous le charme. La ville du moins le « centro storico » est préservé dans son unité visuelle et artistique, les boutiques doivent respecter le décor et rien ne vient jurer avec les teintes traditionnelles. La plupart des rues centrales sont réservées aux piétons et cycles et aux seuls transports en commun, les jours de fête et le dimanche après midi tout est ouvert et c’est bondé. L’ambiance animée des cafés et de la ville typique italienne est concentrée autour du Duomo, ce qui rend la balade encore plus sympathique car on peut y marcher des heures sans jamais avoir fait le tour, et je vous dis pas les belles choses dans les boutiques! Sans conteste c’est le Duomo qui rafle tous les regards avec sa Ghirlandina toute proche, la couleur la matière la lumière et les sculptures de l’ensemble en font une oeuvre dont on ne se lasse pas. Les lions roses de la Piazza Grande sont rarement libres pour la photo car il y a quasi toujours quelqu’un assis à cheval dessus, moi même j’avoue avoir déjà craqué. Pour en savoir plus je recommande la lecture des Wikis suivants: https://fr.wikipedia.org/wiki/Cathédrale_de_Modène est un article complet niveau historique et je recommande de lire la suite sur la page dédiée au sculpteur des reliefs Wiligelmo et celle dédiée à la genèse.

Duomo di Modena, impressions matin et soir

Via Lanfranco, Duomo di Modena, entre le Duomo et la Ghirlanda (campanile)

Duomo di Modena, porte sur la Piazza Grande, lions roses.

Duomo di modena, la GHIRLANDINA (campanile)

Lions de la facade du Duomo, Modena.

Facade du Duomo di Modena.

Piazza Grande, marché des antiquaires.

Largo Garibaldi, vue vers via Emilia et la Ghirlandina du Duomo, Modena

Via Emilia, les arcades commerçantes.

Via Emilia, Modena.

Plafond sous les portiques de la Via Emilia, Modena.

Piazza Duomo, juste devant la façade.

Piazza della Pomposa, Modena

Voie romaine, Modena ville romaine sous le nom de Mutina.

Les lions du Duomo de Modena, enfin presque tous!