Transhumance immatérielle en céramique

Progetto installazione Transumanza cermica Firenze

La transhumance, inscrite au patrimoine culturel immatériel par l’Unesco en 2019 à la demande de trois pays Européens dont l’Italie. Ce projet est une invitation à prendre le temps du voyage, le temps d’aller d’un pâturage à un autre, d’un lieu de nourriture culturelle à un autre, et de savourer la vie. Une invitation à prendre conscience de l’héritage culturel sous différentes formes y compris celle du savoir faire et du bien être animal dans un monde ou tout doit être productif avant d’être beau et bon. J’ai imaginé cette installation dans la cour du palais Medici-Riccardi à Florence, mais cette idée peut aussi voyager de peuple en peuple porté par les lieux culturels chers à chacun.
Projet d’installation pour l’examen de « Tecniche della ceramica » 2020 Accademia Belle Arti di Firenze. J’ai imaginé cette installation dans une structure de fer d’une dizaine de brebis en céramique façon barbotine coulées dans le même moule avec dorure sur les mamelles et cristalline de finition sur la couleur.

Progetto 2020 installazione arte contemporanea « transumanza immateriale » casa Medici Firenze
schizzi di studio della forma, la pecora corsa
(c)mienville pecora corsa a ghisonaccia
Pecora corsa foto a Sant Antonio di Ghisonaccia (c)mienville
Bozzetto di polimero nella realtà
Bozzetto di resina e foto montaggio
stampo-barbottina-aerografo studio per la formatura e il colore delle pecore
colore del pascolo
Progetto transumanza installazione di scultura ceramica arte contemporanea 2020 casa Medici

Poussière d’étoiles, autoportrait 2020

« Je suis dans le pays des arts : je veux en approfondir l’étude, afin d’y trouver de la joie et du repos pour le reste de ma vie et de pouvoir passer à autre chose. » Goethe, Voyage en Italie, extrait de correspondance du deuxième voyage le 20 juillet 1787.
Émergence sanitaire Covid19.
Version en confinement dans un bocal. Je suis dans un bocal sur une étagère au pays des arts et j’attends la libération. Poussière d’étoiles, la pierre ponce résulte de la fusion au cœur de la terre comme je résulte de la fusion de deux êtres, elle naît dans un volcan qui la propulse dans la mer pour son voyage entre les terres comme moi en diaspora entre la Corse et l’Italie. Je suis de la poussière d’étoile, le hasard m’a fait naître ainsi et vous autrement et ailleurs, formes différentes de la même substance. Le plus important est toujours le voyage et ses rencontres.
Etude pour le cours de dessin pour la sculpture axé sur l’art contemporain du Professeur Pantani de l’Accademia di Belle Arti di Firenze.

Autoritratto « polvere di stelle » autoportrait « poussières d’étoiles »