Bozzetto Paolo

Bozzetto Paolo, troisième et dernière séance de modelage « dal vivo ». Le premier jour alors que Bozzetto avait juste des moignons un torse de trapeziste élargi et une grosse tête de troll, le prof est passé, a regardé, a sourit, est parti, il n’a plus rien dit. Là on est peut supposer tout et n’importe quoi, j’ai décidé de travailler et d’attendre le coup de grâce 🙃 Je sais ou sont mes erreurs, la pose est sensiblement différente car j’ai accentué la torsion du bassin donc en fait tout mon modèle est faux donc je sais déjà ce que je vais entendre comme critique à propos des proportions et de la pose, le mystère réside dans ce que je n’ai pas vu. J’ai travaillé à contre jour au fond de la salle et c’est vraiment difficile, j’ai visualisé des erreurs en tournant le bozzetto à la lumière pour mieux le photographier à la fin. Parfois le modèle passe dans les rangs pendant ses pauses de pose, et alors que je m’appliquais à placer un zizi en appuyant grossièrement dessus il m’a dit « attenta non schiacciare troppo li » …photos et texte complet dans l’article de blog

Giro a l’Accademia di Firenze

Bientôt la rentrée et cette année pour moi aussi! Je vous emmène avec moi pour un tour intime à l’intérieur de l’Académie des beaux arts de Florence dans les salles de classe et une balade photo en ville. Ceci dit faire un tour à Florence n’est pas suffisant du tout car la ville mérite bien plusieurs jours ou même toute une vie. J’avais fait l’aller retour dans la journée début avril pour visiter l’Académie et une petite balade, donc je n’avais pris que quelques photos dont celles pour présenter ma « Giocondina ». Même si mon « Giro » était essentiellement dédié à la sculpture j’ai quand même craqué pour la cathédrale et les ruelles jusqu’au Ponte Vecchio. Je suis déjà venue plusieurs fois en ville, avec les enfants et avec mes parents et ces ruelles m’ont rappelé des souvenirs heureux remontant jusqu’à ce voyage du lycée avec le professeur d’Arts plastiques Jacques Véry qui disait :  » Cathy si les petits cochons ne te mangent pas on fera quelque chose de toi ». À l’académie la fonderie et le travail du marbre sont au programme dès la deuxième année, et la première année est consacrée aux apprentissages des fondamentaux comme le dessin anatomique l’histoire de l’Art et les cours de sculpture et de structure pour la sculpture entre autres. On ne cesse jamais d’apprendre, et où apprendre mieux qu’ici. Je crois qu’avec ces bases classiques solides j’aurai la liberté de me diriger où je veux en explorant aussi bien le figuratif que l’abstrait dans les arguments qui me tiennent à cœur et ne ferme aucune possibilité, ceux qui me connaissent bien savent que je m’intéresse à tout. Florence est un lieu propice à la beauté des Arts et cela force l’humilité, je me sens si petite devant ce qui m’attend, un peu comme ma mini Gioconda dans un monde de géants.
#firenze #accademia #corsicadiaspora