Test technique cire Pebeo GILDING WAX sur Fimo avec résine

technique fimo
technique fimo à abse de cire à dorer

Aujourd’hui nous allons parler de technique fimo. J’avais déjà essayé cette cire GILDING WAX de PEBEO il y a des années mais mes premiers tests sur FIMO n’avaient pas été concluants du tout car la cire était partie faute de vernis (je hais le vernis!), et l’idée de contact avec la peau de cire chimique avait freiné mes ardeurs. En fait je l’avais achetée pour l’incruster dans les veines de boiserie pour de la déco et comme dernièrement j’ai fait ce médaillon avec des traces d’écriture par empreinte de tampon j’ai pensé à en incruster dedans, avec cette fois ci la ferme intention de protéger le travail fini. En fait ça va bien dans les traces mais ça déborde aussi beaucoup autour et ça reste même bien en surface. Sans attendre que ça sèche, j’ai donc enlevé le trop plein avec un chiffon de coton et frotté un peu pour que ça brille.  Sur la partie face avec le relief du crâne, j’ai appliqué de la même façon mais j’ai laissé un peu sécher la cire avant de frotter, l’effet est différent ça fait moins brillant et d’avantage effet vieilli.

Si j’avais fait cette expérience sur une boite par exemple, ou des mosaïques à coller en déco ou tout autre décor qui ne va en contact ni avec la peau ni avec des vêtements,  j’aurai volontiers laissé sans résine car ça me plait énormément déjà comme ça, surtout la partie frottée de suite qui brille bien comme des vieux meubles patinés et cirés, mais ce médaillon sera soit porté en médaille soit en grigri alors je décide de le protéger avec de la résine.

Pour appliquer la résine recto verso je la laisse prendre une petite heure avant de l’appliquer au pinceau sur le médaillon piqué sur un cure dent qui sèchera planté dans un socle en polystyrène à l’abri pendant 24 heures. Voir conseils sur la résine dans l’article qui y est consacré sur ce blog.

Vous reconnaissez peut être autour du doré un reste de « golden stroppel cane »? Trop cool ce motif! J’aime beaucoup le résultat de cette cire car je trouve le rendu très sensuel. Peut être à essayer sur du blanc nacré pour que cela se voit mieux …. Comme le médaillon est un peu grassouillet pour faire un bijou je vais probablement  le monter en grigri,à vous montrer demain quand il aura fini de sécher car là ça pègue encore un peu … patience! J’espère que ces images et explications vous seront utiles, merci d’avoir suivi et à très bientôt!

9 commentaires

  1. Pas mal du tout…j’aime bien le côté vieilli de l’objet.
    Merci beaucoup pour se test,c’est bon a savoir….
    Ah!!! j’ai lu sur ton tuto boule en polystyrène recouverte de fimo,mais je me suis poser une question. Le polystyrène ,malgré qu ‘il soit recouvert de fimo ,ne rétrécit t’il pas au contact de la chaleur du four?On a du très certainement te poser cette question? Bien amicalement Isa

  2. Très beau résultat! j’aime bien les expériences, ça relève de la chimie et de l’alchimie pour la transformation et le résultat est souvent magique!

  3. ce rendu patiné est fort sympa!!!!!plus tard , beaucoup plus tard , nos descendants diront qu’ils ont trouvé des trésors!!
    bises
    béa

  4. Super sympa ! Je préfère le rendu brillant quand même… Et je viens de découvrir avec cet article qu’on peut résiner des surfaces pas planes !!!!!!!!!!!!! Merci une fois de plus Médusa 😉
    Bisous

  5. Ca briiiille, je n’ai jamais utilisé la cire à dorer, mais ça me fait envie quand je vois les résultats que tu obtiens !
    Merci aussi pour le truc pour résiner des deux côtés; biz

Les commentaires sont fermés.