Bonbonnières Francesca et décor de gateau

Personnage principal : la jeune personne de la cérémonie, ici ma fille et sa gracieuse mouche!

Les bonbonnières sont l’art de présenter les petits cadeaux accompagnés de dragées que l’on offre en souvenir d’une cérémonie.
Je vous propose de suivre ce que j’ai préparé pour la confirmation de ma fille, quelques dragées dans un cercle de tulle, avec à l’intérieur un cœur rouge sang, couleur de la cresima<-confirmation, et à l’extérieur, un rouleau contenant le nom date etc., avec une clochette décorative, et une médaille à colombe en relief.




Il faut du tulle, de la ficelle blanche pour le nouer, des rubans, des fiches décoratives en papier, et l’idée du symbole à offrir.
Pour le cœur, je fais 20 boules rouges unies de même taille que je couvre de mokumé rouge obtenu avec du grenat prémo et différents dosages de colorink dans le translucide, des feuilles d’or. Les cœurs finis sont liés avec du raffia fin rouge au rouleau de parchemin, et à la clochette.




D’un autre côté, je prépare des médailles au motif en relief de colombe, obtenu par moulage d’un pendentif en bois du commerce. Chaque médaille a sa clochette assortie, et toutes les médailles ont des nuances de mokumé différents. Pour différencier la colombe du plat de la médaille, j’applique autour des pigments bronze au médium lumière. Avec du câble de fer zingué je prépare un support, une spirale de base pour le fond du sachet, et un creux dans la tige pour coincer le cœur et le rouleau, finition en spirale décorative en haut. Le tulle à fleurs a des trous assez grands pour y passer la cordelette blanche, et je place du tulle plus fin coloré à l’intérieur en déco. Le support de métal est placé au centre, et je commence le remplissage. Le fil de papier rouge est coincé dans le creux, cœur en bas pour être dans le sachet avec les dragées, rouleau et clochette en haut qui sortiront du sachet au delà du nœud.




Je place les dragées (ici 5 mais on peut en mettre 3,5 ou 7 ou 15!) et hop, le fil blanc resserré forme le sachet tout seul autour du support de métal. Avant de faire le nœud, je contrôle que le parchemin et sa clochette dépassent bien avec la spirale de métal, et je serre bien le fil dans un nœud papillon simple.




La médaille est nouée dans un ruban, qui lui même est noué au cœur de métal du sachet en boucles papillon, à côté du parchemin. Je veille à disposer les 3 décors de façon harmonieuse pour soigner la présentation.




Bien sûr, cela prend du temps, et se trouvent facilement des choses toutes prêtes « madinloin » très convenables, mais quand on peut, on fait ! C’est toujours mieux !

18 commentaires

  1. Pffff !! Quel boulot tout ça !
    J’espère que la journée de fête a été bonne, parce que sans ça c’est râlant !
    (la confirmation c’est bien quand le prêtre donne une claque ? Moi j’ai jamais voulu, trop peur du lui en balancer une en retour !)
    Bises
    Sylvie

  2. OUUAAA quel boulot !!!! Mais le résultat en vaut le coup, tu nous diras ce qu’on en penser les invités, et ta fille.En tout cas bravo, c’est super original!
    Lilli Prune

  3. superbe, quel boulot, en tous les cas je pense que les invités ont dû être contents, en plus je trouve que l’on prend plaisir à créer quelque chose de ces mains au lieu d’acheter tout fait!!, au moins on le retrouve pas partout!!!
    gros bisous carole

  4. Et bien dit moi, quel travail ! ton mokumé rouge est très réussi, dommage que tu ne travailles pas plus souvent le rouge. Moi c’est l’inverse : pas beaucoup de bleu et plein de rouge 😉
    j’aime beaucoup tes coeurs.
    à+
    Cristalline

  5. Ma fille est ravie, gatée, et modeste… tout sa mère ! Ses invités étaient contents, et je poste à ma famille au loin les leurs bientôt. J’espère que ce petit bout de nous si loin leur fera du bien ! C’est l’objectif non? Ciao et merci de vos coms !

  6. C’est vraiment très beau, et ça laissera un joli souvenir à tout le monde et surtout à ta fille 🙂
    Bises et à bientôt

  7. Bel ensemble

    C’est du boulot, et cela fait très bien.J’espère que tout le monde a été sensible au soin que tu as mis pour chacun.
    Je sais ce que c’est…Pour le bâptème de mon fils aîné, j’avais récupéré les petits bibs de la maternité, et je les avais tous décorés, mis une étiquette et rempli de dragées…J’ai fini à minuit la veille de la cérémonie !!!
    Mais qu’est-ce qu’on est fière de soi lorsque c’est enfin terminé !!! ;-))

  8. C’est super cette idée tu as mis tout ton coeur dans cet ouvrage et je suis sure que chaque invité gardera sa bonbonière en souvenir …
    ta fille devait être fière de cette belle attention …qui demande un travail de fou ..
    Bravo Catherine tu nous as de nouveau montré que tu es une créatrice dans l’ame.
    Bisous a bientot

  9. Elles sont splendides ces petites bonbonnières, fallait y penser!! tu vois que tu n’as pas qu’un neurone!! hihihi (files voir sur mon blog tu comprendras!)
    Bisous
    Michèle
    Ps: Bon voyage!!

  10. On ne m’avait rien dit !

    On m’avait rien dit !
    J’ avais déjà aperçu ton blog mais je n’avais pas pris la peine de m’y arrêter vraiment…
    Je suis médusée (d’un côté, je ne pouvais pas l’éviter celle là!), j’ai été prise au piège des couleurs, des assemblages, des idées…bref tout me plait!
    Je place tout de suite un lien vers ton blog!
    A bientôt!

Les commentaires sont fermés.