grigri mini-queen 1601


Tiens donc, mais que font encore ces citrouilles sur mon bureau? C’est simple, j’ai acheté des citrouilles parce que c’était la saison et je n’ai pas eu le coeur de les mettre au rebut après halloween. Je vais les garder encore quelques temps pour la fantaisie décorative qu’elles procurent, mais entre nous il va bien falloir qu’elles dégagent un peu car le bureau, n’est ce pas, c’est fait pour TRA-VA-LLIER !!!!
Pour le moment, juste une photo de cette poupée grigri, version mini-queen avec sa couronne dorée, et un bidon en mokumé bleu violet et papillons.
Majesté des citrouille 🙂

Bijoux Maxi-coeurs et des fleurs

Voici quelques bijoux, les MAXICOEURS deviennent un classique du genre “Medusa” et je cherche à varier les fonds et motifs de fleurs pour différencier les étés, le 1119 est comme ceux de l’an dernier alors que le 1117 est fait avec des motifs de cette année. Avec les cannes “faccine” qui me restent de 2006, je peux encore produire quelques farfeluseries colorées comme ce bracelet ( 1121) CRAZYCHAIN qui est simplement fait d’une chaînette à laquelle sont accrochées des breloques à facettes multicolores aux yeux et dents fluo. Les médaillons de pirates sont faits à partir d’un moule que j’ai tiré de deux jouets de mon fils, un crâne d’une part posé en centre de motif, et une empreinte des reliefs du compas magique de Jack d’autre part pour encercler le crâne.

Oeuf de Pâques Uovo di Pasqua

Joyeuses Pâques à tous
Auguri du buona Pasqua a tutti
Voici un œuf de Pâques dans une version non comestible d’objet décoratif , la boite inspirée Fabergé sans matériau précieux, exclusivement en polymère.

poupee_oeuf_paques medusette à cheveux de serpents de laine « Medusa » dans Oeuf de Pâques

Un seul œuf  vu sous toutes ses coutures. J’ai utilisé comme support un œuf en bois à repriser les chaussettes que j’ai recouvert de scotch inversé. Ce ne fut pas une bonne idée car à la cuisson la colle du scotch s’est fichue dans les plis de la pâte et y est restée. En plus ces plis se voient à l’intérieur de l’œuf malgré un ponçage intensif. Pour le prochain, peut être sera-t-il mieux de talquer ou oindre?
Pour que cet œuf soit solide, j’ai d’abord mis une couche de pâte unie (machina pasta 1) puis une couche de mokumé et enfin les tranches de cannes fleurs avant de lisser dans la paume de mes mains comme une énorme perle. J’ai entaillé à la lame le tour central pour préparer la séparation avant cuisson, et je ne suis pas satisfaite du résultat car le trait n’est pas droit et mes moitiés ne sont pas régulières. Si j’avais cuit l’œuf fermé sur le bois pour le scier après, comme la pâte réduit à la cuisson, j’aurais eu des craquelures. Il faut pour le prochain trouver une solution pour avoir deux moitiés régulières qui s’emboitent parfaitement même si le dessin n’est pas en face.
Je ne l’ai ni vernis ni résiné ni même lustré, laissé brut après ponçage au grain le plus fin pour un aspect coquille.
Vous pouvez donner votre avis ou idée au sujet du problème posé, cela me sera sûrement utile pour le prochain, merci d’avance. Amitiés.
Merci au groupe Créationfimo et au journal Parole de pâte pour l’article du jour!