cartes postales

liberty_paris

En vacances on prend des centaines de photos, les enfants, le chien du grand père qui regarde un gâteau, les enfants avec le chien, le chien avec les enfants, le gâteau, la grand mère qui pétrit une bonne pâte à tarte, une méduse geek ébouriffée qui cherche une prise pour l’ordi  …. tout ça c’est de la télé réalité ou plus précisément de la blog-realty à laquelle je ne jouerai pas ici, y’a face de bouc pour ça 😉 Parmi donc tous ces clichés de vacances j’en ai isolés certains que je considère plus comme des regards sur une promenade qu’une photo de vacances, et je leur ai trouvé un je ne sais quoi de plus, ce je ne sais quoi qui en pleine action collective me fait stopper net pour dire » attendez, je prends une photo, je prends une carte postale! » Continuer la lecture de « cartes postales »

Loup foufou


Je ne saurai dire ce qui m’a pris quand j’ai fait cela ou à quoi j’ai bien pu penser pour m’éloigner à ce point de la fable « Le Loup et l’Agneau » quand  j’ai créé cette tête, car à l’évidence il est sorti de la fable de travers! Je l’avais faite à l’occasion du challenge sur les fables de La Fontaine mais cette expression n’allait pas du tout avec ce que je voulais illustrer comme moment de l’histoire. Je l’ai gardée de côté jusqu’à ce qu’une idée vienne me pousser à lui donner corps … pattes … et queue!

Challenge fable de La Fontaine



Sur le groupe AFC-les modeleurs de personnages en polymerclay nous avons organisé un challenge sur ce thème. J’ai choisi du livre premier la fable numéro 10: Le loup et l’agneau. J’ai commencé par faire un dessin, chose que je fais rarement pour un modelage et peut être plus souvent pour des motifs (cannes) puis je me suis amusée avec le scan du dessin sur photoshop, et ça a donné cette drôle d’illustration. Je l’ai utilisée pour un trucage, j’ai gommé la statue de cette fontaine pour y placer mon loup repu et ça donne l’impression que ce village est protégé par le gros méchant loup … ! Revenons à nos moutons …enfin à mon agneau! Finalement je me suis dit que de coller de la vraie laine sur un modelage ça pourrait faire aussi trognon que ce pauvre agneau dans le ventre du goinfre. 
J’ai eu plus de mal à faire le loup dont l’expression première fut catastrophique car il avait l’air plus stupide qu’affamé, et pour finir je lui ai ajouté une langue pour en faire une tête de pendu comme s’il existait une fable « le loup et l’agneau 2 la vengeance de la brebis ».  La deuxième tête de loup qui me convient mieux car il a l’air réjoui de celui qui va faire un sale coup sans vergogne comme sa condition de loup le lui permet.

Lien vers la page Wiki sur La Fontaine Lien vers le journal Parole de pâte qui regroupe les différentes participations à ce challenge ARTICLE
Lien vers la fable illustrée par Medusa 😉 : Le Loup et l’Agneau à télécharger ou imprimer pour vos enfants.

Rendons à Cesar ce qui appartient à Cesar …. rendons à ESOPE certaines des fables de La Fontaine, dont celle que j’ai choisie. Grec d’origine Thrace, il a vécu au VII siècle avant J.C. et serait à l’origine de tout. Jean de La Fontaine a ré écrit de la façon la plus admirable et avec beaucoup de poésie des fables antiques d’Esope, qui selon les historiens seraient inspirées déjà à l’époque de contes orientaux Lien vers le site d’où j’ai tiré cette version en latin et une version française. Ici en Italie, La Fontaine on ne connaît pas ou très peu, les fables qu’ils racontent aux enfants ne sont pas en vers traduits du français mais des histoires directement traduites du latin comme celle ci-dessous.

D’un Loup et d’un Agneau. Un Loup buvant à la source d’une fontaine, aperçut un Agneau qui buvait au bas du ruisseau ; il l’aborda tout en colère, et lui fit des reproches de ce qu’il avait troublé son eau. L’Agneau, pour s’excuser, lui représenta qu’il buvait au-dessous de lui, et que l’eau ne pouvait remonter vers sa source. Le Loup redoublant sa rage, dit à l’Agneau qu’il y avait plus de six mois qu’il tenait de lui de mauvais discours.  » Je n’étais pas encore né, répliqua l’Agneau. Il faut donc, repartit le Loup, que ce soit ton père ou ta mère.  » Et sans apporter d’autres raisons, il se jeta sur l’Agneau et le dévora, pour le punir (disait-il) de la mauvaise volonté et de la haine de ses parents.

De lupo et agno Est lupus, est agnus. sitit hic, sitit ille. fluentum Limite non uno querit uterque siti. In summo bibit amne lupus, bibit agnus in imo. Hunc timor inpugnat uerba monente lupo: « Rupisti potumque michi riuoque decorem. »Agnus utrumque negat se racione tuens: Nec tibi nec riuo nocui. nam prona supinum Nescit iter nec adhuc unda nitore caret. Sic iterum tonat ore lupus: Michi dampna minaris. Non minor, agnus ait. Cui lupus: Immo facis. Fecit idem tuus ante pater sex mensibus actis. Cum bene patrisses, crimine patris obi. Agnus ad hec: Tanto non uixi tempore. Predo Sic tonat: An loqueris, furcifer? huncque uorat. Sic nocet innocuo nocuus, causamque nocendi Inuenit. Hii regnant qualibet urbe lupi.

J’espère que ce petit complément vous a intéressé même si ce n’est pas de l’argile ni de la peinture, j’ai aimé joué avec ce challenge comme un enfant qui imagine un dessin pour illustrer ses lectures.