Allégorie du printemps, Springgirl

Avec les membres du groupe ARTFIGCLAY nous avons eu envie de travailler sur un thème commun : le printemps. Pour voir ce qu’ont fait les autres participants, cliquer ici pour aller sur le journal.
J’avais émis l’hypothèse de produire une série de faux Botticelli mais finalement nous avons préféré nous inspirer de nos propres muses. J’ai d’abord fait une araignée car c’est la première chose printanière que j’ai observé cette année et n’ai pas pu m’empêcher de la personnaliser dans une petite sculpture à huit pattes (voir l’article dédié). Puis une autre muse est venue me trottiner dans la tête et a tissé doucement le visage d’une fleur pour une poupée un peu particulière que voici. Une chevelure de pétales de fleurs en argile que je reprends pour le costume. Dessiné comme un combi-top de super héro, le costume est composé de tranches du motif sur un buste modelé en couleur chair assortie au visage. J’ai hésité un moment avant de me lancer dans le modelage des membres car j’aime bien le montage simple en fil de fer. Puis, soutenue pas les copines du WEB, j’ai fait comme ça. Je ne suis pas satisfaite du raccord cuisses/corps car au départ le tronc était prévu pour recevoir des jambes de câblage, et j’ai du adapter. J’aurai du prévoir et faire un tronc forme maillot de bain une pièce et les cuisses qui montent sur les côtés comme les poupées Barbies pour pouvoir asseoir la poupée. Celle ci est donc coincée debout. Allez, je me dit que la prochaine sera un peu moins coincée 🙂 Enfin même raide je la trouve plutôt cool pas vous? Ci dessous, quelques images de la progression du travail pour les plus curieux 🙂



Ciao!

Dragon en polymère

Celle ci c’est juste pour le plaisir. Impossible de résister devant cette plaine remplie de mouton, il fallait convier mon animal de compagnie au festin!

dragon (en polymère fimo) dans un champ de moutons dans la plaine du Fium'Orbu
dragon (en polymère fimo) dans un champ de moutons dans la plaine du Fium’Orbu

Les étapes depuis le modelage de la tête jusqu’à la cuisson en images et quelques explications:

49574578

49574589

49574596

49574599

49574605

49574619

49574631

49574640

J’ai utilisé mes doigts au départ, d’où les traces sur les premières images car je n’aime pas les gants 🙁 puis un ébauchoir de modelage pour les expressions et le travail de finition. J’ai mis des bouts de métal (zinc) à l’intérieur des cornes pour les consolider et protéger dans le temps car ce dragon sera un ornement de jouet en bois (voir liens vers le château en bas d’article). Les pigments sont appliqués au pinceau sur la pâte crue, cela se fixe à la cuisson mais mérite une couche de vernis ensuite.

49574646

49574659

49574669

 

Une fois cuit je peux m’amuser à faire des petites mises en scène ….
Sur les photos ci dessous, mon dragon noir aux reflets bleus est en mordante conversation avec un jouet du commerce vert, c’est sur le toit incliné que je le fixerai dès que les tuiles seront collées.

dragon de Medusa et dragon de pacotille sur le toit du château
dragon de Medusa et dragon de pacotille sur le toit du château

Il me reste quelques jours pour finir le château, avec le dragon qui est la pièce décorative maîtresse en polymère je suis relativement tranquille mais j’ai encore des mosaïques à faire et j’aimerai améliorer le décor des fenêtres … Ô inspiration guide mÔi Amen !

Harry et Ron en plein combat contre le dragon de Medusa
Harry et Ron en plein combat contre le dragon de Medusa

NOTA:
Cet article fait partie d’une série consacrée au château en bois.
Château ambiance Harry Potter, la structure 1/3
Château ambiance Harry Potter, la couleur 2/3
Dragon en polymère
Château ambiance Harry Potter, finitions en polymère 3/3
Avec un accessoire de plus, le Choipeau  indispensable pour faire son entrée à Hogwarts!

Merci aux membres du groupe pour leurs votes en faveur de ce château, voir l’article de Gadouille sur Parole de pâte : http://paroledepate.canalblog.com/archives/2010/03/04/17097788.html