Planète Millefiori

Planete Millefiori 1. Acrylique sur bois, relief millefiori polymerclay, 2014-2016, 100 x 100 cm.

Planete millefiori 2

Planete millefiori 3

Mon dernier travail en peinture et argile. Je pourrais raconter plein de choses à ce sujet, mais je me demande si ce n’est pas mieux de ne rien dire, de laisser planer le mystère et de permettre à l’imaginaire de chacun de se laisser aller. À chacun d’y voir son monde et de s’y raconter. Découverte en vidéo, promenade dans l’oeuvre.

Planete-millefiori-4

planete-millefiori-5

Village de Rosse à Ghisoni

Ghisoni Rosse 20227 Photo argentique +/- 1995
Ghisoni Rosse 20227 Photo argentique +/- 1995 je ne sais plus.

C’est à la recherche d’un vieux dessin à encadrer que je suis tombée sur cette vieille photo, image en noir et blanc que j’ai faite à une époque ou même le Polaroïd était pourtant déjà dépassé. Ah, quand j’étais jeune je faisais des balades dans des endroits ou il n’y a rien à voir que des ruines et des animaux errants. Ah, quand j’étais jeune je faisais des photos, maintenant je iPad c’est plus branché et immédiat mais… Dans la chambre noire, je me rappelle l’attente angoissée de voir apparaître l’image comme un fantôme qui se précise dans le bac à révélateur, qu’elle ne fonce pas assez ou quelle fonce trop. Elle me plaît toujours autant pour avoir envie de la montrer aujourd’hui, avec beaucoup de recul. Le matériel est toujours là, et l’envie attend enfouie dans le passé. Si maman m’avait appris à peindre, c’était Papa qui m’avait enseigné la photo, aujourd’hui ces enseignements sont si loin pourtant je me demande si j’ai progressé, si tout ce qui s’est passé après a eu raison de l’envie ou a eu raison de ma curiosité ou au contraire servi à avancer.

crâne sur fond or à cadre bleu

crane-2014_juillet
Acrylique sur toile 30×45, été 2014.

Acrylique sur toile, 30×45, réalisé en juillet 2014 pour servir de décor de fond à mon expo de crânes lors d’Artissima à Ghisonaccia. J’en avais fait un assez noir en premier avec une technique plus réaliste, puis j’en ai voulu un à la touche plus légère sur fond or comme les icônes religieuses et surtout plus amusant à regarder. Organiser l’accrochage de ce type de tableau n’est pas une simple chose à faire. Pour l’instant il est tout seul entre deux arcades, dos au salon et face au ciel dans la terrasse, à la vue de dieu et des tourterelles sur le fil électrique. Je me demande si je ne lui trouverai pas plus tard une jolie place dans l’entrée, pour effrayer les malvenus par exemple et apporter le sourire à ceux qui me connaissent un peu mieux.