Village de Rosse à Ghisoni

Ghisoni Rosse 20227 Photo argentine +/- 1995
C’est à la recherche d’un vieux dessin à encadrer que je suis tombée sur cette vieille photo, image en noir et blanc que j’ai faite à une époque ou même le Polaroïd était pourtant déjà dépassé. Ah, quand j’étais jeune je faisais des balades dans des endroits ou il n’y a rien à voir que des ruines et des animaux errants. Ah, quand j’étais jeune je faisais des photos, maintenant je iPad c’est plus branché et immédiat mais… Dans la chambre noire, je me rappelle l’attente angoissée de voir apparaître l’image comme un fantôme qui se précise dans le bac à révélateur, qu’elle ne fonce pas assez ou quelle fonce trop. Elle me plaît toujours autant pour avoir envie de la montrer aujourd’hui, avec beaucoup de recul. Le matériel est toujours là, et l’envie attend enfouie dans le passé. Si maman m’avait appris à peindre, c’était Papa qui m’avait enseigné la photo, aujourd’hui ces enseignements sont si loin pourtant je me demande si j’ai progressé, si tout ce qui s’est passé après a eu raison de l’envie ou a eu raison de ma curiosité ou au contraire servi à avancer.

Keep Calm and Go to Corsica

Keep Calm and Go to Corsica

Une grande et belle période de pause ouvre ses portes sur l’été et ses activités en extérieur. Mis à part un article prévu pour clore le semestre avec le groupe AFC pour un challenge très sympa dans le ton de l’été qui arrive, je n’ai pas du tout l’intention de m’enchaîner à l’atelier de perles donc ça va carburer au ralenti. Je vais plutôt m’enchainer à à tous mes autres projets sous la chaude protection de Saint Antoine, esprit malin et parfumé de menthe sauvage qui perd dans le maquis foisonnant ceux qui ont toujours trop de choses à faire et si peu de temps sur terre. Rêvasserie …