La métamorphose d’Antoine, par Michel Roumilhac

Ton roman se lit comme une histoire courte, je n’ai pas vu les pages défiler. Le sentiment que tu étais là, à me raconter que parfois se bousculer et tout changer est la seule véritable façon de vivre ce qui est important pleinement. Cette histoire devrait être lue par tous ceux qui ne comprennent rien à rien tout en croyant se trouver sur le seul bon chemin.

A commander à votre libraire aux éditions du Panthéon ou auprès de l’auteur par le biais de ce blog. Pour contacter l’auteur, laissez moi un message et je lui transmets. Medusa.

Courses d’argent

Ce matin, le marché, mon panier d’osier qui fait rigoler les autochtones, et un peu d’argent.
Rien acheté à manger, seulement de l’argent sous différentes formes…

Un pain FIMO81, un bloc de feuilles d’argent « Gedeo », un pot de glitter hyper fin bleu métal, et un pot de medium lumière à pigments de la « Stamperia » qui s’utilise sur tous supports y compris le tissu.
Et le must :
Un pot de pigments argent en poudre à mélanger au médium, je suppose que c’est du « pearlex » ou du même type, car c’est très volatile. Seulement pas de marque, rien sur l’étiquette, et la vendeuse ne savait pas ce que c’était!

Qu’est que la Medusa va bien faire de ces trucs là?

SWAP

Thème de l’automne avec Fimo, tissu, perles diverses.
J’ai du mal à apprécier les coloris de l’automne et donc des difficultés à trouver un assortiment!
Alors, comme je devais faire un tissu en fimo pour le challenge d’octobre, j’ai choisi ce tissu d’inspiration Van Gogh représentant des champs de foins en arrière saison sous un ciel nuageux, qui se peut être fin septembre, quand les fourrages sont en préparation pour l’hiver et que le ciel se charge pour éclater d’eau après l’été.
Ici, mon jardin est encore vert et fleuri. La lavande a donné des repousses mauves, alors que je l’avais déjà taillée, pendant que les chrysanthèmes s’épanouissent et que le romarin fleuri de bleu pâle. Ce n’est qu’après la Toussaint que l’automne tinte de jaune les feuilles, mais je n’ai que des conifères et des camélias à feuillage persistant.

Le paquet est parti lundi, vers une personne qui réside à coté d’une grande ville de France.
INDICE :
C’est justement dans cette ville qu’est né mon père, et une des salles d’exposition de la mairie porte le nom de son grand père, architecte.
La famille entière avait quitté la région avant guerre, et nous n’y allons jamais. Je suis contente de savoir qu’une de mes créations sera dans les mains d’une personne originaire de la région de ma famille, ainsi, un petit peu de moi retourne aux sources, au hasard d’un échange entre swap’amis.

Une sacoche à mousqueton pour téléphone, matelassée entre du bleu turquoise et du violet.
Décorée de la plaque « tissu d’inspiration Van Gogh », que j’avais trouée avant cuisson dans l’idée de ce montage. Accroché au trou du milieu en bas, une perle en breloque.
Détail qui me plaît le plus, le bouton style « duffle coat » pour fermer la sacoche.

Assorti à la sacoche, un porte clefs en forme de cyprès (un des détails du motif tissu) orné de deux franges à soucoupes volantes.
Le décor téléphone assorti de rigueur monté en chaînette, avec une perle goutte en bas et une clochette au centre.

Medusa

Au bout de l’indice : une ville, et …Laurence,
son sac et ses petits cadeaux.
Merci pour la photo, salue bien Stanislas pour moi!