L’ennui n’existe pas

Des souvenirs du lycée je n’en ai pas beaucoup, enfin mis à part le prof d’art absolument super la prof d’anglais passionnante et le prof de philo qui ressemblait à un batracien, tout le reste est un gros vide flou sous lequel dorment des choses qui sont mieux là qu’ailleurs. En revanche en plus des dessins d’école j’ai quelques tendres souvenirs bien concrets conservés précieusement dans mon cabinet de curiosités personnel,  mes crayons de papier dont certains très utilisés sont taillés jusqu’au corps. Ces miniatures de têtes et de corps me rappellent que l’ennui n’existe pas quand on a un crayon et un canif.

crayons de papier sculptés au cutter (1987-89)