tutoriel boule de noel en fimo

tutoriel_boule_noel
tutoriel boule de noel en fimo

Noël est le mois des cadeaux, le meilleur moment pour ajouter un tutoriel ici en espérant d’une part qu’il vous plaise et d’autre part qu’il vous donne des idées. Voici donc une boule de noël en Fimo ornée de motifs et de pigments et les différentes étapes de sa fabrication en images avec explications. La même boule peut se faire sans les étapes d’incrustation de cannes avec seulement les effets colorés et de textures et est personnalisable à loisirs avec votre propre style de cannes et de motifs.

Au départ j’avais acheté ces boules en polystyrène pour les décorer de papier et les peindre, puis je me suis souvenue de ce conseil reçu il y a quelques temps sur le forum créationfimo que cette matière réduit à la cuisson à propos de perles plus légères et moins couteuses. J’avais déjà recouvert plein de choses avec de la FIMO, du verre du fer du bois, et à chaque fois il faut bien penser à laisser des zones vides pour que la pâte de se fende pas quand elle se rétracte un peu à la cuisson sur un objet qui lui ne se rétracte pas. En effet, la pâte molle prend plus de place en volume que la pâte cuite, alors une matière qui reste dure au modelage mais qui réduit à la cuisson me semble idéale pour cuire une énorme boule de Noël en FIMO.

Tout d’abord j’utilise mes restes de pâte beurk comme base. J’ai utilisé le cran 2 de la MAP mais je crois que j’aurai pu faire encore plus fin. J’ai coupé des tranches en pointes aux extrémités pour ne pas les superposer et avoir la même épaisseur tout autour. Une fois la boule recouverte je lisse bien toutes les jointures et malaxe un moment cette énorme perle.

J’ai choisi de la faire sur deux tons, du bleu et de l’or. J’étire donc une tranche de bleu vif au cran 3 de la MAP et je dessine un cercle de la taille de la canne choisie à l’aide d’un emporte pièce à l’envers. Comme les rebords de mon emporte pièce sont épais je ne fais qu’utiliser la trace puis je découpe comme en suivant des pointillés à l’aide de la lame. Cette bande bleue sera coupée de trois cercles équidistants qui contiendront les tranches de canne. Comme elles sont d’épaisseur irrégulière, une fois introduites dans leurs emplacements elles dépassent un peu par endroits, donc je les scalpe délicatement pour les ramener à l’épaisseur de la bande bleue; Maintenir la même quantité aidera au maintien des proportions lors de l’application sur le support. Puis pour l’adapter à une forme ronde, j’entaille des triangles dans la partie du haut (voir croquis ci dessus) pour pouvoir les refermer une fois la bande bleue appliquée sur la partie haute de la boule. Ne pas retirer ces triangles aurait déformé les cannes rondes en repoussant leurs formes vers l’intérieur pour intégrer le volume de pâte bleue. Le cercle du haut de la boule resté vide au dessus de la bande bleue est comblé par une canne non figurative, ici une tranche de coeur de paon me semble joyeuse sans capturer trop le regard par rapport aux anges qui doivent rester le motif principal.

J’étire au cran 3 de la MAP une bande de doré qui sera le bord le plus large de la boule. Puis avec un reste de blanc nacré prémo (un peu cochonné d’une expérience ratée) je rajoute du doré pour unifier cette base qui doit restée un peu brillante et visuellement belle au cas ou le ponçage des pigments dérape. Sur cette partie on peut recouvrir de pâte beurk à dorer mais dans ce cas il ne faut surtout pas se rater au ponçage du doré de l’autre partie. Avant de lisser j’applique un gros papillon et des petits pour ajouter un petit plus irrégulier. Une fois ma boule bien lissée, j’utilise deux tampons différents. Celui avec de l’écriture très fine me sert à écrire un message dans la bande dorée et n’essaye de ne pas dépasser. Avec les motifs aléatoires je marque la partie plus claire. Ensuite avec une pointe de mirette je creuse des points un peu partout autour des cannes et avec un haut de bouchon bic je trace des petits ronds dans le bleu. La boule toute entière est pigmentée de doré, je sais que mes motifs sur les parties lisses apparaitront au ponçage, épargnant les petits trous et ronds dorés.

Une fois les pigments appliqués bien régulièrement, je perce avec l’aiguille la plus fine de petits trous qui laisseront passer l’air à la cuisson et éviteront ainsi le risque de fissure gonflement ou explosion 😉

Après la cuisson, je ponce au 800 un bon peu pour sortir tous les pigments sur les zones de couleur, et j’insiste bien sur les parties transparentes des bords du papillon. Le ponçage est allé jusqu’au grain 2000 sur certaines zones puis j’ai lustré.

Je réalise que ma boule a roulé quand j’ai mis le plateau au four et elle a cuit sur un côté 🙁 j’ai donc un plat sur un ange qui heureusement ne se voit pas trop. J’ai ensuite percé en haut et en bas avec la dremel et après m’être un peu énervée à faire ressortir le câble de l’autre côté j’ai fini avec des pinces à bijoux en boucle. J’avais de reste cette perle façon tour de Pise qui me semble bien assortie que j’ai placé en haut avec une spirale en fer et un mousqueton,  puis un grelot en bas.

Comme j’aime customiser la déco de rétroviseur de ma voiture selon les festivités, cette méga-boule a fini sur roulettes! Je la garde seulement jusqu’à Noël car franchement le grelot par dessus les chansons de la radio ça m’énerve, mais qu’est ce qu’elle est belle ma voiture avec cette boule de Noël!

edit du 10 décembre: Il est possible de voir une version plus facile de cette boule de Noël sans les incrustations de cannes ici: TUTO BOULE NOËL 2

 Retrouve ce tutoriel avec une meilleure définition des images de meilleure qualité et un texte amélioré dans le blogbook à télécharger gratuitement

Download_on_iBooks

blogbook-googleplay

21 réponses sur “tutoriel boule de noel en fimo”

  1. Superbe ta boule Noël !
    et merci beaucoup pour le partage : j’avais renoncé à faire des boules de Noël avec la fimo mais l’idée de la boule en polystyrène comme support est géniale !!!

  2. Superbe boule, j’ai encore des boules en polystyrène qui trainent, je pourrais enfin les utiliser, je les recouvrais de tissus pliés.
    Merci beaucoup pour le partage.
    Bonne journée, bises

  3. Il y a quelques années, je cherchais un support arrondi pour faire un porte-photo: j’ai donc coupé une boule en 2 et l’ai utilisé tout comme toi avec des canes de polymère autour … sauf que c’est pas assez lourd pour l’équilibre du porte photo 😉
    Mais c’est bien rond !
    Le fameux petit ange est juste bien à sa place sur cette jolie boule ! Et franchement, l’effet est superbe ! C’est gentil de ta part d’avoir offert une aussi jolie parure à ta voiture, elle doit être super-contente 😉

  4. Oui Olalla, pour un porte photo il faut que ça soit plus lourd contrairement à cette boule. J’ai fait un presse papiers dernièrement et j’ai utilisé tout ce qui me restait de pâte beurk pour le remplir et ça a bien fonctionné. Pour que ce soit bien rond tu peux garder ton idée de la demi sphère mais la fixer sur une base en pâte pleine de multiples épaisseurs pour mettre le poids tout en bas. Peut être même tu peux ajouter un socle à celle que tu as déjà?

  5. Il est vrai que pour le coup cela nous donne envie d’en faire. De plus ta boule et superbe. Belle couleur,belle harmonie… et un grand merci pour tes partages. Bien amicalement Isabelle

  6. franchement tu as vraiment de bonnes idées si j’ai le temps je vais essayée je dois bien avoir de quoi faire dans tout mon bazar à +

  7. super ta boule ! et merci d’en avoir fait un tuto … j’en ai fait il y a longtemps mais c’était bien plus compliqué et délicat, la boule en polystyrène en support c’est une super idée ! braov et encore merci. Gros bisous

  8. Merci pour ces tutos, je sens que je vais essayer car je crois bien avoir des boules de polystyrène quelque part mais très franchement je n’aurai jamais osé mettre ça au four ! Grâce à toi j’ai encore appris quelque chose !

  9. Le polystyrène c’est pas dangeureux ça Médusa? Mais le reste alors là chapeau. Tiens si je prenais cette boule en métal avec des bonbons comme base…Merci Médusa mes neurones sont en fonction!

  10. Non, on a survécu à la cuisson et on est toujours là! Je ne suis pas la première à utiliser cette technique puisque on en avait parlé sur le groupe on est donc plusieurs à avoir survécu … tu peux y aller 😉
    Je vais d’ailleurs en faire des plus petites maintenant avec des formes amusantes …. @+

  11. bonjour, je suis une nouvelle,et je me demandais a combien vous cuisiez vos boules?car j’ai fait un essai avec une création de ma petite fille et l’intérieur a fondu.peut etre n’étais ce pas le même polystyrène? bonne soirée et bonne^s fêtes a toutes et tous;Annie

  12. comme je mélange de la fimo et de la sculpey je cuits à 130° mais ça ne fond pas, ça réduit … cette histoire de fondu m’étonne (O_o) ça ne devait pas être la même matière que la mienne.

Les commentaires sont fermés.