I will survive

Persuadée que click mortel et fatal error avaient eu raison de ma base de données, j’avais annoncé les funérailles de mon blog et même commencé le dur travail de deuil. L’agonie avait été rapide, à la limite du néant, pour pousser en un temps record presque 5 années d’échanges et d’images. Mon caractère (adjectifs censurés) aidé de mon palpitant me disaient sereinement que c’était un signe de dieu pour me dire que je glande trop sur le web… à méditer. Donc pour m’aider psychologiquement à passer ce cap difficile de la quasi non existence virtuelle et de la mort de ma propre liberté de la presse, je me suis mise à mes crayons pour dessiner mon épitaphe et me concentrer sur l’évènement afin de mieux l’oublier le plus vite possible. Ma fille me dit : « maman tu dessines quoi? » et je lui réponds naturellement : « mon épitaphe ». Silence de mort. « maman t’es grave euuuh! » Enfin quand elle a vu ce dessin elle a recommencé à avoir confiance en l’idée que finalement je m’en remettrai. Dans ma dérive de méduse coulée le réconfort est venu aussi de mes amies, un grand merci à toutes celles qui m’ont soutenue et encouragée, Sabine Béa Anne Marianne Domi Ilenia Lauryne Karine Tewee … et toutes celles qui ont trinqué aux funérailles. Je vous convie maintenant à une renaissance 🙂 Hébergé par OVH, ce blog est intégré à mon nom de domaine, et leur support technique m’a envoyé le tutoriel de backup à J-2. J’ai donc pu récupérer le blog tel qu’il était exactement avant le click fatal, merci à Charles 😉 Il y a eu plus de peur que de mal. Ce que je retiens de bon dans cette histoire est que j’ai compris enfin ce que c’est que ce bins de phpmyadmin de base sql et que ce n’est pas dans le www que je vois dans le ftp  (c’est du klingon),  que j’ai appris que la sauvegarde est automatique tous les matins à 3h chez l’hébergeur donc je n’ai même pas besoin de ce stupide plugin pour lequel j’ai tout cassé, que j’ai des copines super, que je suis meilleure clay-designer que webmaster, … et  j’ai dépoussiéré mes crayons.
Lève toi et marche …

16 réponses sur “I will survive”

  1. Salut Médusa,
    Je n’avais pas eu le temps de t’envoyer mes condoléances pour cette perte terrible et maintenant je me réjouie avec toi de cette « renaissance ». Oui, vraiment je suis bien contente pour toi que tu n’ai pas perdue toutes ces années de partage avec tes amis et la fimosphère.
    Amicalement, bisous
    Maryy

  2. ouf ! je suis ravie pour toi !!! et pour nous aussi car franchement ça aurait été un gros manque toutes les infos et tous les comm laissés sur ton blog ! je vais de ce pas trinquer à ta santé et à la sienne ! gros bisous

  3. Ouf voilà ton blog sauvé et au moins tu t’es défoulée avec ton épitaphe. J’ai eu du plaisir à te lire (même si je n’ai pas tout compris…ben oui …là le jargon de webmaster)
    Au plaisir de te relire.
    Big bisous

  4. Bonyen! tu m’as fait peur à moi aussi. Tout perdre de Médusa! Inconcevable!
    Plus de peur que de mal mais le sang qui tourne dans les veines à la mort de son blog. Je comprends et compatie!
    Heureusement que tu es finalement sauvée des eaux troubles de la techno.
    Longue vie à ton blog ma méduse favorite!

  5. Alors j’ai surement loupé un truc ???!!!
    Je viens d’apprendre que nous avons fallis ne pas revoir tes délires sur la toile…ouf on a échappée belle si tout fonctionne à nouveau. C’est bien ça hein????
    Biz
    Isa07

  6. Youpiiii !!! Voilà une bonne nouvelle. Mais question quasi-existentielle : faut vraiment faire des sauvegardes régulières ou pas ? Je crains de pas être très à l’heure sur le sujet !!!
    Bises et repose-toi de tes émotions

  7. Bravo !! Bel exemple de positivisme (je sais pas si ça se dit ça !) !! Et heureusement que tout est revenu parce qu’on aurait été perdues quand même, sans tes délires créatifs !! alors, c’est reparti pour un tour !! Yess !!

  8. 🙂 sourire pour toi, en ^:)^ salutations à tes webmasters-hébergeurs.
    mais je te le dis franchement tu m’aurais drôlement manquée.
    fimo+humour = Médusa
    bises
    nel

  9. soulagée pour toi, pour nous
    j’adore ce dialecte de la klingonie, avec ses périphrases qui font nous transporter dans la septième dimension!
    ce que l’on peut retenir, c’est qu’il existe toujours un mal pour un bien: la preuve en est que tu as ressorti et « dépoussiéré » tes crayons !!! uns des bras de la méduse qui sommeillait, va de nouveau se mettre en marche!
    question ; comment la méduse se déplace ? elle bondit? non,
    elle REBONDIT.
    je t’embrasse
    béa

  10. ouf ! la méduse est bien vivante et toujours délirante . Je vais pouvoir lui souhaiter une excellente année et trinquer à sa santé (pour oublier aussi la frousse qu’on a eu de la perdre)
    kiss

  11. Le bras est quand même pas mal engourdi … je manque de pratique et même si ça ne s’oublie pas j’aurai énormément de mal à refaire des épures comme celle de 91. Mais c’est vrai que je me suis remise en question cette semaine et j’espère réussir à changer les choses qui ne vont pas dans mon activité, mieux me concentrer par exemple et moins me disperser, et faire aboutir d’anciens projets qui sommeillent.
    Merci à toutes de vos gentils messages 🙂
    Bisous!

  12. Bien contente qu’à mon retour je puisse retrouver ce blog!
    J’imagine bien ces moments mélangés de stupeur, de colère, de perplexité, de raz le bol!…Et le blog est toujours là et toi avec!
    Bonne Année!
    Bizzz

Les commentaires sont fermés.