Allégorie du printemps, l’araignée

araignée en argile polymère (fimo) et structure métallique
araignée en argile polymère (fimo) et structure métallique

Le printemps apporte son lot de jolies fleurs et de vilaines bestioles. Elles sortent de leurs cocons depuis quelques jours et commencent le travail de tissage nécessaire à leur survie dans notre environnement aseptisé ou parfois la mouche se laisse prendre. Chez nous à la campagne, la proximité de l’usine à œufs et les étables avoisinantes aidant à l’affaire, les mouches sont prospères et la taille des estomacs des araignées s’en suit avec largesse, chez nous les araignées: elles sont balèzes! Je me suis armée d’un plumeau et c’est à la chasse aux toiles entre mes toiles que j’ai trouvé cette vilaine araignée … à défaut d’y avoir trouvé des mouches elle avait volé au passage des couleurs sur les tableaux.
(Voir la vieille mamouche la brave ici)

8 réponses sur “Allégorie du printemps, l’araignée”

  1. je n’aime décidément pas les araignées, mais la tienne est la seule que j’ai réussi à regarder en face ! lol sans doute son cul coloré y est pour quelque chose ??? va savoir !
    mais bon, s’il te plait fais plutôt des papillons et des coccinelles …
    Bisous

  2. ha ha, excellent! Il est vrai que le printemps ce n’est pas seulement le retour des oiseaux, des fleurs mais aussi celui des araignées. Et la tienne, si elle est grosse (déjà!) a encore belle allure.
    Me demande quelle allure autait un papillon chez toi?
    Big bisous

  3. Visiblement aucune araignée de chez moi ne s’est accrochée les pinceaux (je veux dire les pâtes) dans les tableaux accrochés aux murs. Car elles manquent singulièrement de couleur à côté de la tienne mes araignées à moi! C’est beaucoup plus joli ainsi une araignée!
    Bise
    Florence

  4. Je préfère largement les tiennes à celles que je peux croiser par chez moi !! J’adore en tous cas, encore une superbe idée ! A bientôt ! Bises

Les commentaires sont fermés.