Camouflage printanier pour une tortue de Noël

Des fleurs et des paillettes, pour un objet décoratif farfelu.

Une simple tortue, je dirais la grecque, car ce sont celles ci que je rencontre dans le maquis. J’en avais adoptée une l’été de mes dix ans que j’avais nommée « framboise ». Et pour la reconnaître dans mon jardin et ne pas la confondre avec une autre, je lui avais colorié une case au dessus de la tête sur la carapace au marqueur indélébile rouge framboise. Stupide me direz-vous! Comme ça un rapace la voit de loin! Mais non, car dans la terre et sous les branches, le rouge est partit petit à petit.Elle avait voyagé dans une boite à chaussure jusqu’à paris ou elle avait passé un hiver, je la promenais dans le square sans avoir, si je me souviens bien, eu besoin d’aucune laisse …  L’été suivant je l’avais ramenée en Corse et lâchée dans le jardin, elle était repartie dans le maquis sans me dire adieu…

Dessous : la tortue à peine cuite et les saucisses assorties

Celle-ci à rendez-vous sous un sapin la semaine prochaine…

3 réponses sur “Camouflage printanier pour une tortue de Noël”

  1. toi aussi tu sembles vraiment aimer les tortues ! celle-là est très sympa toute bariolée !
    j’ai vraiment l’impression que tu n’aimes pas du tout le bleu (comme moi) on ne voit jamais cette couleur dans tes créations ! mdr
    bisous
    Tewee

  2. J’ai déjà dit que j’aimais tes tortues ?
    Tant pis ! je les aime quand même !!!
    il faudra que j’essai ce type de canes de canes ! (pourquoi les journées ne sont-elles pas plus longues ?

Les commentaires sont fermés.